Décès de Claude Giraud : qu'est-il devenu après Rabbi Jacob ?

Décès de Claude Giraud : qu'est-il devenu après Rabbi Jacob ?©NANA PRODUCTIONS, Sipa

, publié le 4 novembre

À Saint-Priest-des-Champs (Puy-de-Dôme), mardi 3 novembre 2020, Claude Giraud s'est éteint à 84 ans, comme l'a annoncé le quotidien régional La Montagne. Si sa popularité auprès du public français est principalement due à son interprétation de Slimane dans "Les Aventures de Rabbi Jacob" (1973) de Gérard Oury, l'acteur a par la suite brillé dans un autre domaine de jeu.

En 1973, Gérard Oury jette son dévolu sur Claude Giraud pour interpréter le chef révolutionnaire d'un pays arabe, Mohamed Larbi Slimane dans le long-métrage "Les Aventures de Rabbi Jacob". Le film est un succès, mais l'acteur n'en est pas à son coup d'essai. Au cinéma dès 1958, sur les planches et sur le petit écran à partir 1962, Claude Giraud est également sociétaire de la Comédie-Française (Entré en 1962, il vogue à d'autres aventures en 1963, avant de revenir en 1972. Il en devient sociétaire en 1976 puis se retire en 1983, ndlr). Du théâtre, au grand écran, en passant par la télévision, l'acteur connaît un parcours professionnel extrêmement varié. Si après sa performance aux côtés de Louis de Funès, il continue d'apparaître à l'écran et au théâtre, c'est en prêtant sa voix à des acteurs américains de renom qu'il se démarque.

La voix des grands

Dès les années 1970, Claude Giraud s'impose par ses performances de doubleur. L'homme devient la voix française de Robert Redford ("Les Hommes du président", "L'Homme qui murmurait à l'oreille des chevaux"), Mel Gibson ("L'Année de tous les dangers"), Warren Beatty ("John McCabe") , Tommy Lee Jones ("Les Fugitifs"), Harrison Ford ("Les Aventuriers de l'arche perdue"), Sean Connery ("Le Nom de la Rose"), Alan Rickman ("Harry Potter") ou encore Liam Neeson ("La Liste de Schindler"). En 2012, Claude Giraud prend sa retraite, après cinquante-quatre ans de carrière. Désormais sa voix résonne au Palais des Papes lors du spectacle Les Luminessences d'Avignon.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.