De la vodka pour Barbarella : "pudique", Jane Fonda buvait pour tourner nue

De la vodka pour Barbarella : "pudique", Jane Fonda buvait pour tourner nue©Mary Evans, Sipa

, publié le 4 mai

Il y a certains films qui participent à la création d'une légende. "Barbarella" (1968) est l'un de ceux-là, même si le résultat relève plus du divertissement kitsch que du chef-d'oeuvre. Un OVNI dans la filmographie de Jane Fonda, pas vraiment adepte de science-fiction en temps normal. À l'occasion de la sortie de son livre "Que faire ?", l'actrice a révélé les coulisses alcoolisées de ses séquences de nudité dans ce film, lundi 3 mai 2021 dans l'émission C à Vous.

La poupée blonde prête ses traits à l'héroïne de la bande dessinée psychédélique et érotique de Jean-Claude Forest, qui a pensé son personnage en s'inspirant du pouvoir d'attraction de Brigitte Bardot. Dans l'adaptation cinématographique signée Roger Vadim, les saynètes délirantes s'enchaînent à travers la galaxie, au milieu des décors kaléidoscopiques et des tenues audacieuses imaginées par Paco Rabanne. En scène d'ouverture, l'actrice offre un strip-tease en apesanteur et, après avoir entièrement ôté sa combinaison d'astronaute, tient une vidéoconférence entièrement nue face au président de la Terre. Le ton est donné. Grâce à son rôle de femme indépendante à la grande liberté sexuelle, Jane Fonda est érigée au rang de sex-symbol mais en garde, encore aujourd'hui, un souvenir doux-amer.

"Je me suis donc re-saoulée pour ne pas avoir peur"

Présente en visio sur le plateau de C à Vous, la splendide octogénaire a répondu à la question du président du Festival de Cannes, Pierre Lescure : "Est-ce que c'est vrai que sur les conseils de Roger Vadim vous étiez quelques fois ivre sur le tournage ?" Jane Fonda n'a pas perdu de temps pour acquiescer, dévoilant qu'elle le faisait de son plein gré : "C'était que je devais être nue, j'étais tellement pudique, j'avais tellement peur, qu'en fait je devais boire de la vodka* pour me détendre." Se remémorant avec précision la séquence, la comédienne engagée a détaillé en direct sur la télévision française : "En fait, on a tourné la scène, la première scène où je suis nue, au tout début. Mais il a fallu refaire la scène le lendemain. De nouveau j'avais peur, et en plus j'avais la gueule de bois. Je me suis donc re-saoulée pour ne pas avoir peur, donc la scène que vous voyez au début du film, c'est Jane Fonda qui est saoule avec la gueule de bois." Chaud bouillant, l'an 4000 !

* L'alcool est mauvais pour la santé. Pensez à boire avec modération !

Les commentaires sont désactivés pour cette page.