Daniel Craig : depuis 15 ans, il gardait secrète la fin de Mourir peut attendre

Daniel Craig : depuis 15 ans, il gardait secrète la fin de Mourir peut attendre©Brady Jonathan/PA Wire - Daniel Craig lors de l'avant-première mondiale de "Mourir peut attendre" à Londres, le 28 septembre 2021., Abaca

, publié le 23 novembre

En 2006, Daniel Craig enfile pour la première fois le costume de James Bond sur grand écran. À l'époque, l'acteur britannique connaissait déjà le destin de son personnage. En effet, sa pleine conscience de la clôture de "Mourir peut attendre" a récemment été mise en lumière.

En acceptant d'incarner James Bond, Daniel Craig désirait d'entrée de jeu avoir la mainmise sur l'avenir du héros. Cette information a été révélée dans le livre de Paul Duncan, "The James Bond Archives: No Time To Die", publié en octobre 2021.

Plusieurs faux scénarios circulaient pour garder le secret (SPOILERS)

Dans le livre, Daniel Craig révèle qu'il avait scellé le destin du personnage phare en amont. Il raconte (SPOILERS) : "Quand j'ai commencé en tant que Bond, à l'époque de Casino Royale, l'une des premières discussions que j'ai eues avec les producteurs, Barbara (Broccoli) et Michael (G. Wilson), c'était à ce sujet ! Je leur ai dit que j'aimerais être tué quand j'en aurais fini avec le personnage." Son souhait a bel et bien été exaucé au terme de "Mourir peut attendre".

Seulement, il ne fallait pas que cette clôture soit connue de tous. Ainsi, l'ouvrage rapporte que de faux scénarios circulaient lors de la préparation du film. Au sein de ces versions alternatives, James Bond parvenait à s'en sortir. Le producteur Gregg Wilson affirme alors : "C'est la première fois que nous devons garder secrets des éléments de l'histoire."

À ce jour, "Mourir peut attendre" - sorti au début du mois d'octobre 2021 - est le plus gros succès mondial au box-office depuis la crise sanitaire. Ce final tragique semble donc avoir séduit le plus grand nombre. Le destin du prochain James Bond sera-t-il le même ?

Les commentaires sont désactivés pour cette page.