Coronavirus : comment le virus affecte le cinéma chinois

Coronavirus : comment le virus affecte le cinéma chinois©Koch Media, DR
A lire aussi

, publié le 6 février

L'année du Rat débute mal. Le coronavirus entraîne la prise de mesures drastiques dans la vie culturelle chinoise. Cirque du Soleil annulé, Cité Interdite inaccessible et maintenant... salles de cinéma fermées et tournages suspendus !

Le bilan est passé, jeudi 6 février 2020, à 560 morts et plus de 30 000 personnes infectées. Pour endiguer l'épidémie, la Chine a opté pour un dispositif draconien, gelant une diversité de secteurs et entraînant la paralysie du marché. Un chamboulement qui touche la vie culturelle de l'Empire du Milieu, elle aussi mise "sous quarantaine". La gestion de la crise, par le gouvernement chinois, impacte l'économie de leur cinéma qui a acquis une renommée mondiale. Tout commence par la fermeture des cinémas, lieux publics soupçonnés d'être des foyers infectieux. Presque la totalité des 70 000 parcs de salles du pays serait fermée.

Plusieurs blockbusters, de grosses attentes qui font habituellement recette en cette période de Nouvel an asiatique, voient leur sortie repoussée sans qu'aucune date ne soit établie. Ainsi, "The Rescue" de Dante Lam et "Vanguard" de Jackie Chan sommeillent en attendant leur projection. Hollywood subit également le coronavirus ! Les diffusions de la comédie "Jojo Rabbit" de Taika Waititi, du film de guerre "1917" de Sam Mendes ou encore "Les Filles du Dr March" de Greta Gerwig sont annulées.

Les studios abaissent leurs rideaux face au virus

Le 7e Art est à l'arrêt dans l'Empire Céleste et ce n'est pas la suspension des tournages qui va améliorer les faits. Plusieurs associations nationales, réunissant les différents acteurs du milieu, ont publié un communiqué appelant toutes sociétés de production à stopper leurs activités jusqu'à nouvel ordre : "Au vu de la situation de crise, c'est une mesure nécessaire", s'est justifié le secrétaire général de l'association des producteurs, Li Gang. Tout projet de cinéma et de télévision doit être abandonné pendant une durée non-spécifiée, le temps que le nombre de malades décroisse. Les personnes ne souhaitant pas se plier à ces directives seront "tenues responsables".

Les professionnels ont le droit de refuser de participer à des tournages et sont même incités à les dénoncer aux autorités locales. Les poids lourds que sont les studios Hengdian, Quingdao ou encore Dalian Wanda, qui a racheté Legendary Entertainment (La trilogie "Dark Knight", "Interstellar") ont accepté d'interrompre leurs travaux. Paradoxalement, le long-métrage "Contagion", avec Marion Cotillard et réalisé par Steven Soderbergh, connaît une seconde vie avec des records de visionnage, dix ans après sa sortie presque inaperçue !

Les commentaires sont désactivés pour cette page.