Compositions de Michel Legrand : "un souvenir enchanteur" pour Catherine Deneuve

Compositions de Michel Legrand : "un souvenir enchanteur" pour Catherine Deneuve©Vincent Dargent, BestImage

Solène Filly, publié le 4 février

Invitée sur le plateau du 20 Heures de France 2 le 31 janvier 2019, Catherine Deneuve est revenue sur ses collaborations avec Michel Legrand, décédé quelques jours plus tôt, le 26 janvier.

La carrière de Catherine Deneuve sera toujours liée aux oeuvres de Jacques Demy, que ce soit dans "Les Parapluies de Cherbourg", "Les Demoiselles de Rochefort" ou encore "Peau d'âne". Mais ces films sont évidemment aussi indissociables des compositions de Michel Legrand. "C'est un très grand compositeur, un très grand musicien. Et les musiques des films auxquels j'ai participé, les films de Jacques Demy, c'est un souvenir absolument enchanteur", indique l'actrice sur le plateau de France 2 avant de se remémorer un moment en particulier : "Je me souviens que l'enregistrement des 'Parapluies de Cherbourg' auquel j'ai assisté, (...) déjà à l'enregistrement on sentait l'émotion qui venait vraiment de la musique."

Jouer avec sa fille

Et si ce n'est pas Catherine Deneuve qui chante ces chansons devenues des classiques, elle les connaît évidemment très bien : "Il a fallu que j'apprenne le film par coeur." Invitée par Anne-Sophie Lapix à en interpréter "quelques notes", l'actrice botte en touche : "Je pourrais, oui, je pourrais mais je ne le ferais pas, n'ayez pas peur. (...) Mais je me souviens du film et de certains passages entièrement."

Celle que l'on retrouvera le 6 février prochain à l'affiche de "La Dernière folie de Claire Darling", film de Julie Bertuccelli avec Chiara Mastroianni, s'est également confiée sur son ressenti quant au fait de donner la réplique à sa fille : "La première fois, je me souviens, je me suis dit 'Ça va être étrange'. Et puis finalement non. Parce qu'à partir du moment où on commence à être sur le plateau, qu'on répète (...), finalement on oublie parce que ce sont les personnages qui prennent le dessus."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.