Clotilde Hesme : Espoir confirmé du cinéma français

Clotilde Hesme : Espoir confirmé du cinéma français
Clotilde Hesme

publié le 15 novembre

Avec ses sœurs actrices Annelise et Élodie, Clotilde Hesme arpente le cinéma français avec sa fraîcheur et son minois depuis une dizaine d'années et presque autant de films marquants. 

En 2002, elle est révélée par une autre famille du cinéma français dans Les Amants réguliers de Philippe Garrel avec le fils Louis. Cette exploration mélancolique de mai 68 attire la lumière sur elle. En 2007, elle donne la réplique à Nicolas Cazalé dans Le Fils de l'épicier puis donne de la voix dans Les Chansons d'amour de Christopher Honoré, où elle retrouve Louis Garrel et découvre Ludivine Sagnier. Elle décroche une nomination au César du meilleur espoir féminin, confirmation de sa place dans le paysage.

Clotilde Hesme collectionne les cinéastes. En 2008, elle apparaît dans Les Liens du sang de Jacques Maillot, La Belle Personne de Christophe Honoré, De la guerre de Bertrand Bonello. Puis Les Derniers Jours du monde des frères Larrieu en 2009 et Mystères de Lisbonne de Raoul Ruiz en 2010. Elle s'essaye aux premiers films en 2011 avec Si tu meurs, je te tue de Hiner Saleem, puis Angèle et Tony d'Alix Delaporte. Un beau rôle qui lui vaut le César du meilleur espoir féminin en 2012. Le drame Trois mondes de Catherine Corsini et la série événement Les Revenants concluent cette belle année, qui a définitivement lancé Clotilde Hesme vers les étoiles.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.