Clem : Agustín Galiana dévoile qu'une scène de sexe aurait pu virer au drame

Clem : Agustín Galiana dévoile qu'une scène de sexe aurait pu virer au drame©Ch. Lartige/Merlin Productions/TF1, DR

, publié le 14 avril

Chaque soir, Jarry accueille une personnalité dans son émission Jarry Show, diffusée en direct sur Instagram. Jeudi 9 avril 2020, c'est Agustín Galiana qui a répondu aux questions de l'humoriste. L'acteur a raconté les coulisses d'une scène de sexe, qu'il a tournée pour la série "Clem" avec Élodie Fontan.

Pendant le confinement, les célébrités s'amusent à divertir leur public. Les émissions en direct sur Instagram fleurissent, et chaque jour (ou presque), les internautes ont rendez-vous avec leur personnalité favorite pour un moment de détente. Papa de deux enfants, Jarry partage son temps entre sa famille et ses abonnés. Alors, après une journée à jouer au prof, comme la plupart des parents, confinement oblige, l'humoriste s'empare de son compte Instagram et lance le direct de son émission Jarry Show. Toujours accompagné d'une célébrité, il a accueilli Agustín Galiana jeudi 9 avril 2020. L'acteur qui a prêté ses traits au personnage d'Adrián Muñoz dans "Clem" a offert aux fans de la série une anecdote croustillante sur une scène de sexe qu'il a tournée avec Élodie Fontan.

"C'était hallucinant, on était vraiment inquiet"

Agustín Galiana a ainsi expliqué comment cette scène avait failli virer au drame. En premier lieu, il a raconté que les costumières lui avaient proposé une coque pour cacher ses parties génitales mais qu'il avait refusé en demandant l'accord de sa partenaire, qui a accepté. Puis, il s'est penché sur la fameuse scène de sexe, coupée de moitié au montage : "La séquence? elle finit au moment où la serviette tombe et où on voit mes fesses. Mais la séquence elle continuait. Il y avait plein de bougies partout et à un moment je me suis mis dans la baignoire, on a commencé à faire semblant qu'on faisait l'amour et d'un seul coup on a commencé à sentir une odeur : c'était les cheveux d'Elodie qui brûlaient ! C'était hallucinant, on était vraiment inquiets."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.