Child's Play, "c'est E.T. sous acide" selon son réalisateur

Child's Play, "c'est E.T. sous acide" selon son réalisateur©Paramount Pictures France, DR

Marine de Guilhermier, publié le 19 juin

Alors que Chucky fait son grand retour dans les salles obscures aujourd'hui, le 19 juin 2019, dans un nouveau film intitulé "Child's Play : La Poupée du mal", AlloCiné a publié une interview du réalisateur Lars Klevberg et de Mark Hamill, qui prête sa voix au jouet tueur, dans laquelle les deux hommes reviennent sur les origines du projet.

Née à la fin des années 1980 dans "Jeu d'enfant", la maléfique poupée Chucky a ensuite sévi dans pas moins de sept films scénarisés par Don Mancini. Désormais, elle est de retour dans une version pilotée par une toute nouvelle équipe, dont le réalisateur Lars Klevberg. Et ce dernier avait une idée très précise de ce qu'il voulait faire avec ce nouveau film consacré à la poupée tueuse. "C'est E.T. sous acide ! C'est comme ça que je l'ai vendu au studio qui a financé 'Child's Play : La Poupée du mal'", a-t-il ainsi confié à AlloCiné, avant de poursuivre : "C'est un hommage à tous les films Amblin des années 1980 que j'adorais plus jeune..."

"Un film fou et déjanté"

Ayant grandi dans les années 1980, on imagine donc que le Norvégien a dû être ravi d'apprendre que ce serait Mark Hamill qui doublerait son héros.

D'ailleurs, l'acteur de Star Wars (il reprendra son rôle de Luke Skywalker dans l'épisode IX) qui décrit "Child's Play" comme "un film fou et déjanté", a avoué avoir "toujours été un grand fan de Chucky" mais aussi que ce nouveau long-métrage n'était "pas un remake mais un reboot". "C'est-à-dire que l'on a vraiment tenté de réinventer Chucky et son univers", a-t-il expliqué. Rendez-vous en salle pour le découvrir !

Les commentaires sont désactivés pour cette page.