Charlotte de Turckheim raconte ses "premiers pas dans le cinéma"... porno !

Charlotte de Turckheim raconte ses "premiers pas dans le cinéma"... porno !©Marechal Aurore, Abaca

Marine de Guilhermier, publié le 22 décembre

Ses premiers pas à l'écran, l'actrice les a en effet faits dans un film pour adultes et non pas une "bluette", comme elle le pensait.

C'est dans les colonnes du dernier numéro de VSD, en kiosque depuis le 21 décembre 2017, que Charlotte de Turckheim est revenue en détail sur cette étonnante anecdote qu'elle avait déjà évoquée en janvier dernier sur le plateau de C à vous.

Les faits remontent aux années 1970, alors qu'elle sortait à peine de l'adolescence : "Avec ma copine, on nous avait proposé de faire de la figuration dans un film. Comme ça se tournait dans le château de copains de mes parents et qu'on était payé quelque chose comme 200 euros de la journée, on n'a même pas demandé à lire le scénario", se souvient l'humoriste. Puis de préciser : "Ça s'appelait 'Le Gibier'. On pensait que c'était un film sur la chasse ! Et on nous demandait de ramasser des pâquerettes, de nous balader dans les bois ; une bluette quoi."

"C'était un peu violent"

En réalité, il s'est avéré qu'il ne s'agissait en aucun cas d'un film de chasse ou d'une bluette. "Quand c'est sorti en salle, c'est devenu 'Les Dépravées du plaisir' et crois-moi, c'était pas du soft mais bien du porno porno !", assure Charlotte de Turckheim, qui n'est d'ailleurs pas la seule personnalité française à avoir vécu une telle mésaventure.

"C'était un peu violent pour une fille qui sortait du XVIe arrondissement, ces premiers pas dans le cinéma", avoue-t-elle, avant de confier au journaliste : "Tu sais, j'ai pratiqué le déni avec cette histoire, parce que j'ai eu tellement honte."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.