Cette actrice ne voulait plus être sexy au cinéma après ses photos de nu volées

Cette actrice ne voulait plus être sexy au cinéma après ses photos de nu volées©PA Photos, Abaca

Fabien Gallet, publié le 8 décembre

Dans le numéro de décembre 2017 du magazine Hollywood Reporter, Jennifer Lawrence est revenue avec Oprah Winfrey sur un traumatisme important survenu il y a quatre ans : la fuite de ses photos de nu.

Dans "Red Sparrow" prévu pour mars 2018, elle incarnera Dominika Egorova, une jeune ballerine à la carrière brisée par une chute qui, contre sa volonté, est enrôlée par les services secrets russes. Mais pour l'heure, Jennifer Lawrence joue le jeu de la promotion et a récemment répondu aux questions de l'animatrice Oprah Winfrey pour le magazine Hollywood Reporter. L'occasion pour la jeune actrice de 27 ans vue récemment dans "Mother!" signé Darren Aronofsky, de revenir sur une étape douloureuse : ce jour d'août 2014 où un hacker a piraté et publié sur Internet des photos d'elle nue.

"Red Sparrow" lui a permis de s'ouvrir à nouveau

Une épreuve qui a profondément joué sur sa carrière de comédienne et qui a poussé Jennifer Lawrence à se bloquer. "Je n'avais rien fait de sexy ou de sexuel depuis. J'en ai peur depuis 2014", a expliqué celle qui s'est tout de même offert une scène de sexe avec Chris Pratt dans "Passengers" avant d'ajouter : "Je me disais simplement : 'Je ne ferai plus jamais ça, je ne partagerai plus jamais la moindre partie de mon intimité (...)'. Et puis quand j'ai dit oui à 'Red Sparrow', j'ai senti que je récupérais quelque chose."

Si être sexy à l'écran lui pose aujourd'hui moins de problème, l'actrice admet nourrir encore quelques craintes vis-à-vis de la technologie. "J'ai tellement peur avec mon téléphone, mon ordinateur et l'électronique", a-t-elle confié précisant au passage préférer voir sa "maison totalement envahie". Et de conclure : "C'est prendre la propriété intellectuelle de quelqu'un, mais aussi mon corps. C'était comme se faire violer."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.