Bong Joon-ho, réalisateur de Parasite, voudrait tourner un musical "différent"

Bong Joon-ho, réalisateur de Parasite, voudrait tourner un musical "différent"©Aflo, BestImage

, publié le 18 mars

En festivals et en salles, le film "Parasite" du Bong Joon-ho a reçu tous les honneurs. Toute la lumière est maintenant sur le cinéaste coréen qui, interrogé par le prestigieux magazine Empire, vient de dévoiler ses futurs projets.

Le lauréat d'un tas d'Oscars, et d'autres prix à travers le monde, ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Fier de sa toute récente reconnaissance internationale, Bong Joon-ho n'avait pas hésité à dévoiler une lettre de félicitations de son inspiration cinématographique première : Martin Scorsese. Le gratin hollywoodien, conquis, aurait donné des idées au Coréen qui envisage de réaliser un film autrement que dans sa langue d'origine. Le quinquagénaire a révélé ses projets à Empire, mardi 17 mars 2020 : "Je travaille sur deux projets différents. L'un est un film en langue coréenne, l'autre en anglais. Les deux ne sont pas de grosses productions. Ils sont de la taille (en termes de moyen, ndlr) d'un 'Parasite' ou d'un 'Mother'. Le film coréen se situe à Séoul, avec des touches singulières d'horreur et d'action. C'est difficile de définir le genre de mes réalisations. L'idée en anglais est un drama basé sur de vrais événement datant de 2016. Bien sûr, je n'en dirais pas plus jusqu'à que je termine le script mais il sera tourné en partie en Grande-Bretagne et en partie aux Etats-Unis."

"J'adorerais tourner une comédie musicale"

À la surprise générale, le nouveau spécialiste des thrillers horrifiques ne serait pas contre l'idée de se lancer dans l'expérience d'un musical, à condition qu'il soit unique en son genre. "J'adorerais faire une comédie musicale. Les personnages commenceraient à chanter, puis se mettraient à penser : 'Oh mon Dieu, merde, c'est trop ringard !' Et du coup ils s'arrêtaient soudainement. Il y a des films musicaux incroyables, comme 'Singin' In The Rain'. Mais quand je les regarde, je me sens presque gêné, je commence à rougir. Il faudrait donc que ce soit... différent" , a-t-il expliqué.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.