Bond 25 : Rami Malek ne voulait pas jouer un terroriste idéologique ou religieux

Bond 25 : Rami Malek ne voulait pas jouer un terroriste idéologique ou religieux©Action Press, BestImage

Solène Filly, publié le 4 juillet

Avant d'accepter d'incarner le vilain du nouveau James Bond, l'acteur oscarisé a tenu à être rassuré par le réalisateur quant aux motivations de son personnage, qu'il ne voulait ni religieuses, ni idéologiques.

Le tournage tumultueux de "Bond 25", film qui verra Daniel Craig enfiler de nouveau le costume de l'agent 007 pour la 5e (et dernière ?) fois, a commencé il y a plusieurs semaines maintenant. Après s'être mesuré à Blofeld (Christoph Waltz) dans "Spectre" en 2015, le héros de Ian Fleming devra cette fois-ci combattre un méchant dont le nom reste inconnu, mais qui sera interprété par Rami Malek.

"Ça sera sans moi"

Si l'acteur récemment oscarisé pour son interprétation de Freddie Mercury dans le biopic "Bohemian Rhapsody" était évidemment ravi de pouvoir rejoindre la franchise James Bond, il a confié au Daily Mirror avoir tout de même souhaité éclaircir un point avec le réalisateur, Cary Fukunaga, avant d'accepter le rôle d'un terroriste.

"C'est un super personnage, et j'ai hâte de l'interpréter. Mais j'ai discuté avec Cary à propos d'une chose. Je lui ai dit, 'On ne peut pas identifier le personnage à un acte de terrorisme reflétant une idéologie ou une religion. Ce n'est pas quelque chose que je souhaite aborder, alors si c'est pour ça que vous m'avez choisi, ça sera sans moi'", a-t-il révélé. Et pour cause, les parents de Malek ont quitté Le Caire quelques années avant sa naissance et l'acteur a toujours souligné son lien très fort avec ses racines égyptiennes.

Heureusement, "ce n'était clairement pas" non plus la vision du réalisateur pour ce personnage. "C'est un autre genre de terroriste", a simplement ajouté Malek, prenant garde de ne pas trop en révéler. Et d'indiquer qu'il mesure l'importance de sa participation à un tel film : "C'est un poids considérable sur mes épaules. Bond est quelque chose avec lequel nous grandissons tous." Rendez-vous le 8 avril 2020 !

Les commentaires sont désactivés pour cette page.