Black Widow : la co-scénariste promet un film loin des clichés du genre

Black Widow : la co-scénariste promet un film loin des clichés du genre©Walt Disney Company, DR

Solène Filly, publié le 6 août

Interrogée par le site Inverse, Jac Schaeffer, co-chargée de l'écriture du scénario du premier film solo de la Veuve noire, a révélé s'affranchir des "canons des comics" qui peuvent parfois être "discriminatoires".

Après être apparue dans le plus gros succès de l'histoire du cinéma, "Avengers Endgame", Scarlett Johansson reprendra son rôle de Black Widow dans le tout premier film solo consacré à son personnage. Un long-métrage sous la forme de préquel qui marquera également le début de la phase 4 du MCU.

Et si l'intrigue de ce projet est évidemment gardée secrète, la co-scénariste, Jac Schaeffer - qui a collaboré à l'écriture de "Captain Marvel" et participera à la série "WandaVision" -, a partagé sa vision du film au site Inverse, dévoilant que la Natasha Romanoff que les spectateurs découvriront le 29 avril prochain sera "très seule" et qu'elle aura droit à de nombreuses scènes de combat rapproché.

"Je ne pouvais pas ne pas être impliquée là-dedans"

La scénariste a également affirmé son intention de ne "pas coller aux canons des comics qui sont discriminatoires sous quelques formes que ce soit ou qui sont en opposition avec (ses) valeurs", soit un film moderne, avec un casting inclusif et des personnages complexes, qui ne glamourise pas les armes. Dans l'esprit de "Captain Marvel", donc, film qui avait attiré les foudres de certains fans de Marvel avant même sa sortie.

Mais Schaeffer n'a pas peur des critiques : "Lorsque les gens réagissent avec haine, cela me fait de la peine. Je trouve cela dommage. Mais je ne vais pas gâcher mon énergie là-dedans."

Au contraire, celle qui n'était "pas une grande fan de films de super-héros avant de travailler chez Marvel" voit là une opportunité de "parler du monde de manière positive" : "Particulièrement avec 'Captain Marvel' ou 'Black Widow', avec ces histoires centrées sur des personnages féminins." Et de conclure : "Je ne pouvais tout simplement pas ne pas être impliquée là-dedans."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.