Benoît Poelvoorde a failli jouer dans Intouchables à la place de François Cluzet

Benoît Poelvoorde a failli jouer dans Intouchables à la place de François Cluzet©Borde / Jacovides / Moreau, BestImage

Solène Filly, publié le 17 avril

En pleine promotion de "Raoul Taburin", film dans lequel il donne la réplique à Édouard Baer, Benoît Poelvoorde a accordé une longue interview au Parisien. Il y glisse notamment avoir refusé un rôle dans "Intouchables".

C'est l'un des plus gros succès du cinéma français - il se classe à la troisième place des 100 premiers films au box-office en France juste derrière "Titanic" et "Bienvenue chez les Ch'tis" -. Difficile donc d'imaginer un autre duo qu'Omar Sy et François Cluzet à l'affiche d'"Intouchables". Pourtant, le personnage de Philippe, le milliardaire tétraplégique, aurait pu être interprété par Benoît Poelvoorde, comme il l'a confirmé lors d'un entretien au Parisien.

Le prix qu'il aurait aimé remporter

Ainsi, lorsque le quotidien lui a demandé s'il avait vraiment refusé le rôle de François Cluzet parce qu'il était "incapable de rester dans un fauteuil roulant", l'acteur a acquiescé. Et pour cause, celui qui "déteste attendre entre deux prises" a du mal à rester en place : la preuve lors du tournage de "Raoul Taburin" qui lui a valu une "terrible triade du coude". Pour autant, il ne regrette pas sa décision même s'il avoue avoir du mal à refuser des projets : "Un cinéaste qui vous propose un rôle, c'est comme quelqu'un à un bal qui fait l'effort de se lever et vous invite à danser... C'est délicat de dire non."

Et s'il accepte donc de nombreux films "par charité chrétienne" et ne court pas après les récompenses, il y en a une qu'il aurait aimé recevoir : le César du meilleur acteur pour son rôle dans "Podium". Lors de la cérémonie, il raconte avoir "pleuré" lorsque le prix a été décerné à Mathieu Amalric : "Je trouvais que je méritais beaucoup plus qu'Amalric, parce que moi, j'aurai pu faire 'Rois et Reines', alors que je suis pas sûr qu'il aurait pu faire Cloclo."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.