Belmondo sur Delon : "On était des grands copains"

Belmondo sur Delon : "On était des grands copains"©Wyters Alban, Abaca

Marine de Guilhermier, publié le 28 octobre

Jean-Paul Belmondo et Alain Delon grands amis ? Ce n'est pas ce que la presse laissait entendre quand ils étaient au sommet de leur popularité. Pourtant, dans une interview accordée au Point, la star de "Pierrot le Fou" est revenue sur leur relation, finalement très amicale.

On les croyait rivaux, il n'en est rien (ou presque) ! Alors que ses mémoires "Milles vies valent mieux qu'une", sortiront dans quelques jours en librairie, le légendaire Jean-Paul Belmondo s'est confié dans les colonnes du Point sur sa relation avec une autre légende vivante, Alain Delon.

À l'époque, la presse les présentait comme deux grands ennemis, ce que Bébel réfute : "La presse est allée bien trop loin. Il y avait assez de place pour nous deux." Cependant, tout n'a pas toujours été rose entre les deux monstres sacrés. L'acteur de "L'Homme de Rio" a notamment traîné en justice celui de "Plein Soleil" au moment de la sortie de "Borsalino", dont ils se partageaient l'affiche.

Des disputes sans conséquences

À ce propos, l'iconique comédien affirme : "Je ne suis pas allé à l'avant-première, parce qu'il avait remis son nom en premier sur l'affiche comme producteur. Je lui ai fait un procès au tribunal de commerce, que j'ai gagné, mais c'étaient des disputes d'amoureux, on était des grands copains." Puis d'ajouter : "Et aujourd'hui, on est très proches. Quand j'ai eu mon accident, il m'a proposé ses services."

Effectivement, l'année dernière, Belmondo déclarait déjà dans un entretien avec Le Parisien : "À l'époque, on était les deux acteurs qui marchaient, alors il fallait qu'on se dispute. On s'est disputé un petit peu, mais trois fois rien. Il a toujours été là dans les moments difficiles." Une amitié qui remonte à loin, car dans son autobiographie l'acteur évoque leur première rencontre. C'était au tout début de leurs carrières, quand ils sont venus signer leur contrats pour "Sois belle et tais-toi", film de 1958 dans lequel ils tenaient des petits rôles. Avant cela, ils s'étaient croisés dans les bars de Saint-Germain-des-Prés sans jamais se parler.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.