Béatrice Dalle à propos du cinéma : "Ce métier fait mal"

Béatrice Dalle à propos du cinéma : "Ce métier fait mal"©Christophe BRACHET - MONVOISIN PRODUCTIONS / MOTHER PRODUCTIONS /FTV, DR

Solène Filly, publié le 22 juillet

En couverture de Vanity Fair avec JoeyStarr pour la promotion de la pièce "Elephant Man" aux Folies Bergères, l'actrice a dénoncé les dérives de l'industrie du cinéma vis-à-vis des femmes.

Révélée en 1986 grâce à son rôle dans "37°2 le matin", Béatrice Dalle a depuis tourné dans de nombreux longs-métrages. Le dernier en date ? "The Happy Prince" de Rupert Everett, sorti en décembre 2018, qui retraçait l'histoire de l'écrivain britannique Oscar Wilde. L'année dernière, l'actrice était également au casting de "Dix pour cent", série à succès de France 2, qui pour sa troisième saison réunissait, entre autres, Jean Dujardin et Monica Bellucci. Mais lors de la promotion de ces nouveaux épisodes, Béatrice Dalle a reçu une photo qui lui a fortement déplu...

"Je n'ai jamais cherché à dissimuler"

En effet, à Vanity Fair, elle explique que sur le cliché en question, elle était "photoshoppée à mort" : "Désolé les mecs, je n'ai pas 20 ans, alors n'essayez pas de me faire une tête en plastique. Cela voudrait dire quoi, ce mensonge ? Je n'ai jamais cherché à dissimuler." Elle souligne alors l'évolution que connaît en ce moment la société, qui commence enfin à "intégre(r) cette idée de s'accepter comme on est". Un principe qui doit s'appliquer à toutes les femmes : "Même les actrices, nous qui ne vivons que sous le désir de l'autre. Tu es au pinacle et soudain tu n'intéresses plus les gens parce que tu n'es plus la plus belle."

"Ce métier fait mal, je ne le sais que trop", ajoute-t-elle, avant de glisser, pour illustrer son propos : "J'avais gardé en tête cette interview de Bardot (...) : 'Vous savez comment j'ai compris que j'avais vieilli ? Le jour où j'ai dragué un mec et que, pour la première fois, il n'a pas voulu de moi.' Ça arrive à plein de femmes de prendre des râteaux, mais là, elle avait compris que quelque chose avait changé. L'âge... Même Bardot... Ce sera la révolution des années à venir : faire tomber cette idée qu'une femme, à 50 ans, n'est pas sexy."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.