Audrey Hepburn : la vie de l'icône du 7e art retracée dans une série

Audrey Hepburn : la vie de l'icône du 7e art retracée dans une série©REX FEATURES - Audrey Hepburn dans "Breakfast at Tiffany's" (1961) de Blake Edwards., Sipa

, publié le 16 avril

Vingt-huit ans après son décès, Audrey Hepburn est au coeur d'une fiction pour la première fois. En s'inspirant de l'oeuvre littéraire "Audrey at Home" qui retrace la vie de l'actrice, co-écrit par son fils Luca Dotti et le journaliste et écrivain italien Luigi Spinola, la scénariste Jacqueline Hoyt ("The Good Wife") va faire le récit du parcours, parfois dramatique, de cette légende du cinéma américain, comme l'a rapporté Variety, mercredi 14 avril 2021.

Actrice intemporelle et figure emblématique du glamour des années 1950-1960, Audrey Hepburn, n'avait jusqu'alors jamais fait l'objet d'un biopic. Après Whitney Houston, Amy Winehouse ou encore Aretha Franklin, la vie de l'artiste oscarisée pour son rôle dans "Roman Holiday" (1953) de William Wyler, s'apprête à être retracée dans une mini-série sobrement nommée "Audrey". De sa plume, la scénariste Jacqueline Hoyt ("The Good Wife") va explorer les "années de formation" de l'artiste, comme le précise le communiqué publié par Wildside, la société de production en charge du projet, sans donner davantage de détails.

"La muse, la mère et la future humanitaire"

Pour écrire "Audrey", la scénariste puisse son inspiration dans le livre co-écrit par Luca Dotti, le fils de l'actrice et le journaliste Luigi Spinola, sorti en 2015, qui explorait "la singularité du véritable moi d'Audrey", comme le précise Wildside ajoutant que : "La muse, la mère et la future humanitaire sont toutes étroitement liées à une fille qui n'a jamais cessé d'être émerveillée par le cadeau de la vie." Pour l'heure, le voile n'a pas été levé sur les dates de tournage ou le casting de cette production à venir, qui entend rendre hommage à l'un des visages les plus reconnaissables d'Hollywood du XXe siècle grâce à ses performances inoubliables, de "Breakfast at Tiffany's" (1961) de Blake Edwards à "My Fair Lady" (1964) de George Cukor en passant par "Sabrina" (1954) de Billy Wilder.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.