Astérix aux Jeux Olympiques : pourquoi Benoît Poelvoorde regrette le tournage

Astérix aux Jeux Olympiques : pourquoi Benoît Poelvoorde regrette le tournage©Borde / Jacovides / Moreau, BestImage
A lire aussi

, publié le 26 août

La Rome antique laisse un goût amer à Benoît Poelvoorde. Le comédien assure qu'avoir incarné Brutus, l'ennemi d'Astérix et Obélix, a été un mauvais choix dans sa carrière. Explications !

En 2008, les gaulois de René Goscinny et Albert Uderzo rayonnaient à l'affiche d'une nouvelle adaptation drôle et mouvementée : "Astérix aux Jeux Olympiques". Clovis Cornillac remplace Christian Clavier et enfile le casque ailé d'Astérix tandis que Gérard Depardieu, dans la peau d'Obélix, maintient ses exploits de porteur de menhirs. Face au duo mythique, Jules César (Alain Delon) et, surtout, son satané fils Brutus (Benoît Poelvoorde). Le film était annoncé comme la comédie légère de l'année mais la potion magique n'a pas prise avec les spectateurs : 6,8 millions d'entrées contre 8,9 et 14,6 millions d'entrées pour les deux volets précédents réalisés par Alain Chabat et Claude Zidi. Et ce n'est pas tout ! L'interprète du vilain Brutus a avoué qu'il se serait bien passé de ce tournage.

"Je l'ai fait par vanité ce film ! Et je me le suis pris dans la figure"

Interrogé par le quotidien belge La Meuse, vendredi 19 octobre 2018, Benoît Poelvoorde déclarait : "Je n'ai jamais regretté de choix artistique. Jamais..." L'homme de maintenant 55 ans n'avait pas mis longtemps à se rattraper : "Enfin, si, une fois : 'Astérix'. Mais c'était entièrement de ma faute. Je l'ai fait par vanité ce film ! Et je me le suis pris dans la figure. C'était un tournage très long. J'ai été chiant avec mes proches pendant et après... Ma femme m'avait conseillé de ne pas le tourner, elle avait raison." Sa Falbala doit être contente de ses tardifs aveux !

Les commentaires sont désactivés pour cette page.