Ary Abittan : Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu ?, sa "madeleine de Proust"

Ary Abittan : Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu ?, sa "madeleine de Proust"©Arnaud Borrel, DR
A lire aussi

Émilie Nougué, publié le 25 juin

Alors qu'il tourne actuellement le deuxième volet de la saga de Philippe de Chauveron, l'acteur s'est confié à Nikos Aliagas, ce dimanche 24 juin 2018, dans l'émission En balade avec..., diffusée sur Europe 1.

Cette balade, Ary Abittan a décidé de la commencer au 37, rue du Faubourg du Temple à Paris, l'adresse du Palais des glaces. C'est ici qu'il a présenté son premier one-man-show et qu'il s'est construit, petit à petit, une notoriété. Son succès sur scène lui a ensuite ouvert les portes du cinéma. Avant de jouer dans "À bras ouverts" en 2017 ou dans "Les Visiteurs : La Révolution" en 2016, il a intégré le casting d'une comédie ayant réalisé plus de 12 millions d'entrées en France : "Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu ?"

Ses souvenirs de Sarcelles

Dans ce film, dont la suite est en tournage, quatre filles issues de la grande bourgeoisie catholique se marient avec un musulman, un juif, un Chinois et un catholique d'origine ivoirienne, au grand dam de leurs parents. Une comédie qui a été "une madeleine de Proust" pour Ary Abittan. "J'ai grandi à Sarcelles. On vivait tous ensemble, c'était multiculturel. C'était un moyen de comprendre ce qu'est la France", a-t-il confié à Nikos Aliagas avant d'ajouter : "C'était très enrichissant parce qu'on apprenait des cultures de chacun."

Dans la suite prévue pour janvier 2019, chaque époux voudra rejoindre son pays d'origine. "Et Claude Verneuil (le beau-père, joué par Christian Clavier, ndlr) va tout mettre en oeuvre pour nous garder en France et nous dire combien la France est belle", a indiqué le comédien.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.