Anémone oubliée par le Splendid aux César ? Son fils fait part de sa déception

Anémone oubliée par le Splendid aux César ? Son fils fait part de sa déception©MOURTHE - Anémone et Thierry Lhermitte dans "Le père Noël est une ordure" (1982) de Jean-Marie Poiré., Sipa

, publié le 19 mars

Vendredi 12 mars 2021 lors de la 46ème cérémonie des César, la troupe du Splendid a reçu le César d'honneur. Tour à tour, Josiane Balasko, Michel Blanc, Christian Clavier, Thierry Lhermitte, Gérard Jugnot, Bruno Mayot et Marie-Anne Chazel ont prononcé un petit discours, cependant aucun n'a mentionné Anémone, décédée le 30 avril 2019. Dans les colonnes de Femme actuelle, jeudi 18 mars 2021, son fils Jacob Bourguignon a exprimé sa déception.

Sa carrière d'actrice Anémone l'a débutée au café-théâtre avec la troupe du Splendid. En 1979, elle tient le rôle de Thérèse d'abord dans la pièce "Le père Noël est une ordure" imaginée et portée par Josiane Balasko, Michel Blanc, Christian Clavier, Thierry Lhermitte, Gérard Jugnot, Bruno Mayot et Marie-Anne Chazel, puis dans l'adaptation cinématographique mise en scène par Jean-Marie Poiré, en 1982. Pourtant, vendredi 12 mars 2021, lorsque la troupe est invitée à monter sur la scène de l'Olympia pour recevoir un César d'honneur, aucun des membres n'a mentionné le nom de l'actrice disparue. Une déception pour son fils Jacob Bourguignon, comme il l'a raconté auprès de Femme actuelle.

"Thérèse est un personnage culte... Je trouve ça dommage"

"J'ai regardé la cérémonie jusqu'à l'hommage du Splendid mais quand j'ai vu ce qu'ils ont fait, j'ai éteint ma télévision. Je pense quand même que ma mère méritait un petit clin d'oeil, même si les rapports n'étaient pas au beau fixe. Thérèse est un personnage culte... Je trouve ça dommage", explique d'abord Jacob Bourguignon avant de poursuivre : "S'ils ne l'ont pas fait, ils doivent avoir leurs raisons. Ma mère était brouillée avec l'équipe, elle n'a pas toujours tout fait pour que ça se passe bien. (...) Et puis, ils n'ont même pas envoyé de gerbe de fleurs pour sa mort, tout cela semble finalement cohérent."

"Je pense à elle, de là où elle est et je me demande si cela l'aurait mise dans tous ses états ? Pas forcément. Elle s'en fichait de tout ça...", conclut-il.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.