André Dussollier, heureux de jouer un homme "odieux" dans Tout s'est bien passé

André Dussollier, heureux de jouer un homme "odieux" dans Tout s'est bien passé©JACOVIDES-BORDE-MOREAU, BestImage

, publié le 8 juillet

Dans "Tout s'est bien passé" André Dussollier incarne face à Sophie Marceau un homme décidé à mourir et qui demande à sa fille de l'aider. Un rôle parfois mal aimable que l'acteur a pris plaisir à incarner, comme il l'a raconté au Figaro dans une interview publiée le 7 juillet 2021.

Il y a peu d'acteurs qui marquent autant sur la durée le patrimoine du cinéma français. Avec cinquante ans de carrière au compteur, André Dussollier est de ceux-là. À soixante-quinze ans, le comédien tient un nouveau rôle d'envergure dans le nouveau François Ozon, "Tout s'est bien passé", un film dans lequel il incarne, face à Sophie Marceau, un personnage absolument mal aimable... cela pour son plus grand plaisir.

"C'est très réjouissant de jouer un personnage avec autant de relief."

En effet, l'acteur confie avoir beaucoup aimé se glisser dans la peau de son personnage : "Dans le film, je suis odieux. (...) C'est très réjouissant de jouer un personnage avec autant de relief, abrupt, rude, sans filtre, et pourtant si cultivé. Et qui se montre si exécrable avec sa fille, qui fait pourtant tout pour lui." Il continue : "En tout cas, ce personnage, ironique, parfois cruel, marié à une sculptrice, homosexuel, qui aura imposé sa façon de vivre à ses filles, ne manque pas de relief."

Si André Dussollier avoue qu'avoir tenu un tel rôle l'a bien obligé à réfléchir à l'euthanasie, un sujet très présent dans l'actualité et un droit revendiqué et défendu par certaines célébrités comme Françoise Hardy, il dit aussi qu'il serait "bien embarrassé" de se retrouver dans la position de son personnage. Quand à son opinion sur sa partenaire de jeu, Sophie Marceau, il ne tarie pas d'éloges : "Sophie est dans la vérité de la séquence. J'ai été très ému par son naturel, tout au long du tournage."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.