Alexandre Astier sur Sting dans "Kaamelott" : "Je voulais une icône"

Alexandre Astier sur Sting dans "Kaamelott" : "Je voulais une icône"©JLPPA - Photo d'ar, BestImage

, publié le 19 juillet

Les attentes autour du premier volet de "Kaamelott" sont très clairement à la hauteur de son casting. Au sein d'une distribution de stars françaises, l'artiste international Sting jouera de son accent à l'écran. Alexandre Astier a fait de récentes révélations sur sa participation au film.

La crise sanitaire avait jusqu'ici mis à rude épreuve la patience des fidèles de "Kaamelott" avec moult reprogrammations. Finalement, le premier volet de ce qui s'annonce telle une trilogie, sortira en salle mercredi 21 juillet 2021. Alexandre Astier assure actuellement la promotion de cette grosse production lancée depuis 2017. À ses côtés à l'écran, Géraldine Nakache, Guillaume Galienne, Alain Chabat ou encore Audrey Fleurot se donneront la réplique. Parmi cette vaste palette de personnalités françaises, le chanteur et bassiste de The Police, Sting, s'est invité à la fête. À vrai dire, c'est Alexandre Astier lui-même qui a pris la peine de le convier.

"On lui a demandé, il est venu"

Le réalisateur s'est confié à ce sujet au micro de France Inter ce lundi 19 juillet 2021. Il révèle ce qui l'a amené à envisager la présence de Sting dans le film : "Il y a une faction dans Kaamelott qui sont les Saxons et je voulais qu'ils soient joués par des Anglais. Donc je disais à mes équipes : 'Imaginez que ce soit Sting'". Il poursuit quant à ses motivations en expliquant : "Pour une fois, je ne voulais pas simplement un acteur, je voulais une icône. Ce qui me plaît, c'est non pas de faire arriver seulement un personnage, mais Sting."

Cette requête formulée telle une utopie par le cinéaste s'est concrétisée plus vite qu'il ne l'imaginait. Il raconte : "Par acquis de conscience, on a demandé à Sting. Et il a dit : 'Ok, j'arrive'. Je ne sais pas trop quoi vous dire. On lui a demandé, il est venu." En effet, Sting interprétera bel et bien le personnage du saxon Hora, et d'après Alexandre Astier : "Ça marche". Rendez-vous en salle le 21 juillet 2021 pour avoir le plaisir de le constater.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.