Alain Delon serait devenu voyou s'il n'avait pas été acteur

Alain Delon serait devenu voyou s'il n'avait pas été acteur©ITAR TASS, BestImage
A lire aussi

Émilie Nougué, publié le 12 juin

Doté d'une filmographie considérable et décoré de nombreuses récompenses, dont une récente Palme d'honneur à Cannes, le monstre sacré du cinéma français aurait pu mener une vie bien moins glorieuse si le cinéma ne l'avait pas "trouvé".

Dans une longue interview accordée aux Inrocks et parue le 11 juin 2019, Alain Delon raconte qu'il n'envisageait pas de devenir acteur lorsqu'il était jeune. "Je voyais néanmoins pas mal de films quand j'étais enfant car mon père était le directeur du cinéma de Bourg-la-Reine. (...) C'était pour moi une distraction, mais jamais l'idée ou l'envie d'en faire un jour ne m'ont effleuré. Le cinéma m'a trouvé sans que je l'aie cherché", confie le père d'Anouchka, Alain-Fabien et Anthony, également comédiens.

Plusieurs passages en prison

Le héros du "Guépard" et de "La Piscine", qui a désormais mis un terme à sa carrière sur grand écran, reconnaît qu'il aurait pu mal tourner s'il n'était pas devenu comédien. "J'étais vraiment un voyou à l'époque et c'est clair que si le cinéma ne m'avait pas arraché à mon avenir de délinquant, aujourd'hui je ne serais plus en vie", confesse-t-il. Ainsi, avant ses 22 ans, il était engagé volontaire à Saigon (Indochine) mais a fini par être "RDSF, c'est-à-dire renvoyé dans ses foyers".

"J'ai fait tellement le con, j'étais tellement indiscipliné, j'ai fait tellement de prison qu'ils ont fini par me virer", se souvient-il. Un retour à la vie civile qu'il considère comme "le plus beau cadeau de (sa) vie puisque sinon rien de (sa) carrière ne serait arrivé".

Les commentaires sont désactivés pour cette page.