Aïssa Maïga évoque l'assassinat de son père et le décès brutal de son frère

Aïssa Maïga évoque l'assassinat de son père et le décès brutal de son frère©JACOVIDES-MOREAU, BestImage
A lire aussi

Hélène Demarly, publié le 11 juin

L'actrice de 43 ans était sur le plateau de Thé ou Café samedi 9 juin 2018. Face à Catherine Ceylac, elle est revenue sur plusieurs épisodes douloureux de sa vie.

Aïssa Maïga était l'invitée de Catherine Ceylac pour parler de "Noire n'est pas mon métier", un ouvrage collectif sorti en mai dernier qui dénonce le racisme au cinéma et qu'elle a co-écrit avec quinze autres actrices. Mais elle s'est aussi confiée sur les drames de son enfance, et notamment l'assassinat de son père qui aurait été empoisonné en 1987 au Burkina Faso.

"J'ai quelques pistes, mais elles sont ténues. Je cherche car je prépare un documentaire sur mon père", raconte-elle avant de détailler : "Mon père était donc journaliste, il était basé en France, il était Malien mais il a énormément travaillé au Burkina Faso, un pays qui a connu une révolution à laquelle il a pris part, une révolution sociale auprès de Thomas Sankara (Président du Burkina Faso assassiné en 1987, ndlr)."

Le décès de son frère adolescent

Autre moment tragique de la vie de la comédienne, la mort de son frère : "Il est mort vraiment trop jeune. Il était adolescent. Il est mort d'une leucémie. Il est parti extrêmement vite. Ce sont des choses qui marquent à vie, mais on apprend à l'accepter d'une certaine façon, même si c'est inacceptable et absolument révoltant (...). On se demande ce qu'il serait devenu, puis on essaye de maintenir le souvenir et de faire vivre sa mémoire."

Née au Mali, Aïssa Maïga est arrivée en région parisienne à l'âge de quatre ans, où elle a été élevée par son oncle et sa tante, qu'elle considère comme ses "parents de coeur". À leur propos, elle confie : "Ce sont deux personnes qui sont encore pour moi des modèles de droiture, de simplicité et d'exigence. Ces gens m'ont adopté comme leur propre enfant."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.