Agnès Jaoui dénonce : "Le cinéma a cent ans de retard"

Agnès Jaoui dénonce : "Le cinéma a cent ans de retard"©JLPPA, BestImage

, publié le 10 mars

Invitée d'honneur de la 10e édition du Festival 2 Cinéma de Valenciennes, qui a lieu du 10 au 15 mars 2020, Agnès Jaoui a abordé, dans les colonnes de LaVoix du Nord, les dérives du cinéma français.

À peine deux semaines après la cérémonie des César, les polémiques visant le cinéma français ne s'essoufflent pas. Agnès Jaoui, l'une des 200 personnalités du cinéma français à avoir épinglé les César dans une tribune publiée dans Le Monde en février dernier, s'est épanchée une nouvelle fois sur le sujet auprès de La Voix du Nord. Mise à l'honneur dans cette dixième édition du Festival 2 Cinéma de Valenciennes, l'actrice et réalisatrice n'hésite pas à prendre position concernant la sous-représentation des femmes dans "les comités, les présidences, les directions".

"Machisme inconscient et habituel"

Agnès Jaoui, à qui le festival rendra hommage vendredi 13 mars 2020, poursuit son combat contre la discrimination dans le cinéma : "Pour les rôles de moins de 50 ans, seuls 22 % sont féminins et réservés à des nanas qui pèsent trente kilos... Ça tombe à 3-6 % après." Et ajoute : "La discrimination, peu importe laquelle, on ne s'en rend pas compte quand on n'est pas concerné. Le cinéma a cent ans de retard, un siècle à rattraper pour sortir de l'oubli celles qui ont été effacées comme l'ont été des compositrices, des auteures."

Aujourd'hui âgée de 55 ans, l'actrice est devenue réalisatrice parce que "l'histoire d'une femme de 35 ans, ça n'intéressait pas les hommes". Elle s'est alors positionnée derrière la caméra pour faire entendre sa voix "trop longtemps intériorisée et soumise". Elle garde tout de même espoir d'un cinéma qui change : "Malgré les excès, les malentendus, ce qui se passe actuellement a la vertu de faire réfléchir. Certains doivent se sentir gênés d'avoir eu une main baladeuse... D'autres se rendent enfin compte de ce machisme inconscient et habituel."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.