Adieu Jean-Jacques Beineix : 3 infos sur le réalisateur de 37°2 le matin

Adieu Jean-Jacques Beineix : 3 infos sur le réalisateur de 37°2 le matin©Marechal Aurore, Abaca

, publié le 14 janvier

Vendredi 14 janvier 2022, Jean-Jacques Beineix, l'un des plus grands cinéastes est décédé. Le réalisateur français a conquis le 7e art dès les années 1980 avec des films à succès comme "Diva", "La Lune dans le caniveau" ou encore "37°2 le matin". Retour sur trois choses à connaître sur sa carrière fulgurante.

Il a fait tourner les plus grands

Après son premier succès avec son film "Diva", qui reçoit le César du meilleur film dans les années 1980, tout le monde veut tourner avec Jean-Jacques Beineix. C'est ainsi que le cinéaste a pu côtoyer les plus grands du cinéma. Il fait jouer Gérard Depardieu et Victoria Abril dans "La lune dans le caniveau" (1983), avant de révéler une jeune comédienne : Béatrice Dalle dans le rôle de Betty dans "37°2" le matin en 1986 en lui offrant son premier rôle. Puis en 1991, le réalisateur offre le dernier rôle à Yves Montand dans "IP5". Le comédien âgé de 70 ans meurt d'un infarctus avant la fin du tournage. Raison pour laquelle"IP5" est devenu un film en hommage à l'acteur français.

"37°2 le matin" : son plus grand succès

"37°2 le matin" est l'oeuvre qui marque la carrière de Jean-Jacques Beineix. Nominé huit fois aux César, le film n'a finalement remporté que le prix de la meilleure affiche. À l'époque, le film s'attire toutes les faveurs du public avec pas moins de 3,6 millions de spectateurs qui se bousculent dans les salles de cinéma pour voir l'oeuvre du réalisateur.

Après son dernier échec, il n'a fait que des documentaires

En 2001, sa carrière prend un autre virage. Son dernier film de cinéma, "Mortel Transfert" est un échec total tant pour la critique que commercial. Jean-Jacques Beineix ne se consacrera alors plus qu'aux documentaires.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.