Adèle Haenel s'éloigne du cinéma pour le théâtre : une façon de "rester en vie"

Adèle Haenel s'éloigne du cinéma pour le théâtre : une façon de "rester en vie"©Giancarlo Gorassini, BestImage

, publié le 3 novembre

L'actrice doublement césarisée a choisi de s'éloigner des plateaux de tournage pour remonter sur scène. Une décision qu'elle a révélé et justifié dans le quotidien économique et financier britannique, le Financial Times, le 2 novembre 2020.

De l'adolescence durant laquelle elle fait ses premiers pas au cinéma dans "Les Diables" (2002) de Christophe Ruggia, qu'elle accuse de harcèlement et d'attouchements sexuels, à ce jour, Adèle Haenel a pris place dans une vingtaine de long-métrages. Visage incontournable du cinéma français, l'actrice s'est démarquée par sa prestation dans "Suzanne" (2013) de Katell Quillévéré et dans "Les Combattants" (2014) de Thomas Cailley, qui lui ont offerts le César de la meilleure actrice dans un second rôle, et le César de la meilleure actrice. Une puissance de jeu qui s'affirme sans conteste par ses prestations dans les oeuvres de Céline Sciamma ("Naissance des pieuvres", "Portrait de la jeune fille en feu"). Celle qui n'a pas hésité à se lever et à quitter la salle lors du sacre de Roman Polanski, à la 45e cérémonie des César, non sans pertes et fracas, a fait le choix de s'éloigner des plateaux de tournages pour un temps afin de se consacrer au théâtre, comme elle l'a raconté au Financial Times.

"Ce n'est pas un choix de carrière, c'est un choix de vie"

Prochainement, Adèle Haenel, montera sur les planches pour jouer dans la pièce "L'Étang" sous la direction de Gisèle Vienne. Un retour à ses premières amours, pour celle qui rêvait de théâtre avant de prendre place au cinéma, mais aussi et surtout une façon pour elle de "rester en vie", comme elle le précise dans le quotidien britannique. "Je ne veux pas faire 20.000 autres choses. Ce n'est pas un choix de carrière, c'est un choix de vie", conclut l'actrice.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.