Accusé de harcèlement sexuel, le directeur artistique de Disney prend congé

Accusé de harcèlement sexuel, le directeur artistique de Disney prend congé©HT, BestImage
A lire aussi

Anthony Vincent, publié le 22 novembre

John Lasseter, cofondateur de Pixar, filiale de Walt Disney depuis 2006, se retire temporairement de l'industrie de l'animation après des accusations d'employées.

Dans un article publié le 21 novembre 2017, le site du Hollywood Reporter recense "des étreintes, des baisers, des commentaires sur le physique" subis par des employées anonymes de Pixar, habituées à éviter les embrassades et les mains baladeuses de John Lasseter, cofondateur du studio d'animation qui vient de révéler la bande-annonce des "Indestructibles 2". Le réalisateur de "Toy Story", "1001 Pattes" ou encore "Cars" a conséquemment annoncé, le jour-même, se retirer temporairement de l'entreprise.

"Faux-pas"

Dans un mémo interne rendu public par le Hollywood Reporter, il aurait ainsi admis à demi-mot, minimisant son geste comme beaucoup de poids lourds de l'industrie : "J'ai été alerté sur le fait que certains d'entre vous ne se sont pas sentis respectés ou ont été mal à l'aise. Ça n'a jamais été mon intention." Avant d'annoncer sa prise d'un "congé sabbatique de six mois" à cause de ce qu'il juge comme des "faux-pas", il déclare : "Je tiens particulièrement à m'excuser auprès de quiconque a déjà été victime d'une étreinte indésirable ou de tout autre geste qui, selon lui, a franchi la ligne de quelque façon que ce soit. Peu importe la bienveillance de mon intention, chacun a le droit de fixer ses propres limites et de les faire respecter."

Disney a ensuite publié dans un communiqué : "Nous apprécions la franchise de John et les excuses sincères et soutenons pleinement son congé sabbatique." Reste à savoir comment cela pourrait affecter "Coco", prévu en France le 29 novembre 2017, puis "Toy Story 4", planifié au 26 juin 2019.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.

 
5 commentaires - Accusé de harcèlement sexuel, le directeur artistique de Disney prend congé
  • avatar
    mandrake1 -

    Et voici la nouvelle mode !

  • avatar
    sweetyemma -

    des faux pas, des étreintes sympathiques....non mais le mec il y croit à ses délires....mec tu n'es qu'une pourriture qui protife de son statut social ou de sa force pour contraintre. Prend le congès sabbatique et pour longtemps.

    avatar
    torres1 -

    si ce gars est une pourriture toi t'es quoi? une sous quelque chose non?

  • avatar
    lenordmendie -

    un bon moyen d'utiliser ses RTT souvent difficiles à solder !

  • avatar
    valaki -

    Des impuissants qui veulent faire les hommes !

    avatar
    torres1 -

    t'es rassuré t'es plus tout seul!

  • avatar
    calixia -

    Continuez, pour me venger de mon chef qui ne m'a pas donné une promotion, je vais l'accuser de harcèlement sexuel.
    Il m'avait invité à déjeuner.
    Ah j'oubliais c'était aussi pour mettre en place un projet pour le bien être de ceux qui travaillaient avec nous.
    Mais je ne suis pas obligée de dire cela, dans la mesure où j'ai été seule avec lui, je peux inventer n'importe quoi.
    Ah ces nanas qu'est ce qu'elles ne feraient pas avec leurs postérieurs.

    avatar
    IXEL -

    vous êtes lamentable

    avatar
    insulaire -

    si beaucoup pensent comme vous, on n'est pas près de s'en sortir du harcèlement

    avatar
    christian63 -

    Effectivement cela peut se produire, sauf que quand vous avez des plaintes convergentes de plusieurs victimes, il faut envisager qu'elles puissent être crédibles.

    C'est le même cas pour des divorces difficiles où le ou la conjointe peut accuser l'ex de mauvais traitement sur un enfant du couple. Seul l'enquête peut donner ou non du crédit à l'accusation.