3 films qui vont vous donner envie de manger du chocolat

3 films qui vont vous donner envie de manger du chocolat©LILO/SIPA, Sipa

, publié le 1 octobre

À l'initiative de l'Académie française du chocolat et de la confiserie, les quatre coins du globe célèbrent désormais la plus appréciée des gourmandises, tous les 1er octobre. En cette Journée Mondiale du Chocolat, retour sur trois films qui vont mettre en émoi les papilles des spectateurs.

"Charlie et la chocolaterie" (2005) de Tim Burton

Seconde adaptation cinématographique du roman de Roald Dahl, paru en 1964, "Charlie et la chocolaterie" de Tim Burton plonge les spectateurs dans leur tendre enfance où les gourmandises étaient un réel plaisir. Les sens s'éveillent à mesure que le film avance, et la rivière en chocolat qui traverse l'usine de Willy Wonka (Johnny Depp) n'y est pas pour rien. Comment résister à ne pas faire un passage dans la cuisine devant une véritable rivière de 120 000 litres de chocolat ?

"Le Chocolat" (2001) de Lasse Hallström

Comme bon nombre des villageois de la petite bourgade dans laquelle Vianne Rocher (Juliette Binoche) a ouvert une confiserie, les spectateurs du film de Lasse Hallström "Le Chocolat" vont rapidement succomber à ces irrésistibles friandises. Si l'histoire pouvait être belle et montrer le succès d'une chocolatière hors pair, seule avec sa fille à la fin des années 1950, il n'en est rien. Devant l'envoûtement des habitants pour le chocolat, la bourgeoisie et le Comte de Reynaud craignent que les friandises amènent les gens au péché et à l'oisiveté et interdisent donc à quiconque de s'y rendre. C'était sans compter sur Roux (Johnny Depp), qui va offrir un coup de main à la chocolatière.

"Les Émotifs anonymes" (2010) de Jean-Pierre Améris

La passion du chocolat se partage et rapproche les âmes. C'est le cas de Jean-René (Benoît Poelvoorde), à la tête d'une fabrique de chocolat, et Angélique (Isabelle Carré), une chocolatière de talent dans "Les Émotifs anonymes". Tous deux (très) émotifs, ils se retrouvent autour de leur amour pour le chocolat. Amoureux l'un de l'autre, leur timidité maladive les empêche de révéler leurs sentiments et ils ne pourront s'aimer au grand jour que lorsqu'ils auront pris le risque de s'avouer leur attachement.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.