3 choses que vous ignoriez peut-être sur Harry Potter à l'école des sorciers

3 choses que vous ignoriez peut-être sur Harry Potter à l'école des sorciers©Warner Bros. France, DR
A lire aussi

Marine de Guilhermier, publié le 12 septembre

À l'occasion de la ressortie d'"Harry Potter à l'école des sorciers" ce mercredi 12 septembre 2018, (re)découvrez trois anecdotes sur le film qui a lancé l'une des sagas les populaires de tous les temps.

Le film a changé la loi...

...concernant le travail des enfants au Royaume-Uni. À l'époque du tournage, les enfants de moins de 9 ans ne pouvaient pas tourner plus de quatre heures par jour, ce qui a été un casse-tête pour la production. Le regretté Alan Rickman avait même dévoilé qu'en conséquence Harry, Hermione et Ron étaient parfois doublés par des "très petits adultes" avec des perruques pour pouvoir continuer les prises de vue. Après "Harry Potter à l'école des sorciers", la loi a donc été changée et désormais les jeunes acteurs peuvent travailler cinq heures par jour avec une pause au milieu.

Daniel Radcliffe : d'allergie en allergie

Harry ayant les yeux verts dans les livres, la production a demandé à Daniel Radcliffe de porter des lentilles de contact de cette couleur pour rester fidèle au matériel d'origine, malheureusement le comédien y a fait une allergie ! L'idée a alors été abandonnée et à l'écran le petit sorcier a donc les yeux bleus. Mais ce n'est pas tout, l'acteur a aussi révélé à J.K. Rowling avoir fait une allergie aux fameuses lunettes rondes de son personnage. "Je venais avec de terribles boutons après environ une semaine", racontait-il. Et de poursuivre : "Au final, nous avons réalisé que j'étais allergique aux lunettes d'Harry Potter, parce que j'avais ces anneaux de points blancs autour de mes yeux." Décidément !

Richard Harris a refusé trois fois le rôle de Dumbledore

C'est ce qu'il avait révélé à Zap2it, assurant que la production "augmentait le salaire" à chaque fois qu'elle lui proposait le rôle. Ce n'est pourtant pas ça qui l'a fait changer d'avis mais sa petite-fille qui l'a menacé de "ne plus jamais lui parler" s'il n'acceptait pas de prêter ses traits au directeur de Poudlard.

Si vous êtes clients Orange, vous pouvez d'ores et déjà vous replonger gratuitement dans le roman grâce au livre audio Kobo disponible ici.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.