16 levers de soleil : embarquez avec Thomas Pesquet

16 levers de soleil : embarquez avec Thomas Pesquet©La Vingt-Cinquième Heure, DR
A lire aussi

Solène Filly, publié le 1 octobre

Avec la sortie de "16 levers de soleil" le 3 octobre 2018, Thomas Pesquet peut ajouter à son impressionnant CV le métier de caméraman, mais aussi de preneur de son, pigiste, figurant et extra.

Si de nombreux films ont pour toile de fond l'espace à l'instar de Star Wars, dont le 9e épisode est prévu pour décembre 2019, ou de "First Man" avec Ryan Goslingdans le rôle de Neil Armstrong, rares sont ceux qui sont justement tournés dans l'espace. Mais pour "16 levers de soleil", le réalisateur Pierre-Emmanuel Le Goff a pu filmer le spationaute Thomas Pesquet sur Terre, avant de lui passer le flambeau lorsque ce dernier était à bord de la Station spatiale internationale, de fin novembre 2016 à début juin 2017. "J'ai été caméraman, preneur de son, pigiste, figurant, extra", a ainsi expliqué ce dernier lors de l'avant-première du film à Paris.

Un "dialogue" entre Antoine de Saint-Exupéry et Thomas Pesquet

En effet, comme le rapporte le site Jeanmarcmorandi.com, Thomas Pesquet a filmé de nombreuses scènes de "16 levers de soleil" - référence au nombre de fois qu'il voyait le soleil se lever chaque jour -, comme ses séances de sport, ses contacts avec ses proches ou même sa sortie dans l'espace. Mais cela ne faisait "pas partie de la mission" à bord de l'ISS, comme a tenu à le rappeler le spationaute : "Faire des images était toujours très bas dans les priorités."

Quant à Pierre-Emmanuel Le Goff, il a construit ce documentaire très intime comme un "dialogue" entre les textes d'Antoine de Saint-Exupéry, pilote et créateur du "Petit Prince", et Thomas Pesquet, qui avait emporté avec lui les textes de l'écrivain. Des citations, issues des oeuvres de l'auteur, illustrent d'ailleurs le quotidien du spationaute.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.