15 lycéens victimes d'un malaise lors de la projection d'un film d'horreur

15 lycéens victimes d'un malaise lors de la projection d'un film d'horreur©RgStudio, iStock

, publié le 4 décembre

Dans le Loir-et-Cher, quinze lycéens ont été victimes d'un malaise alors qu'ils regardaient un film d'horreur au cinéma, comme le rapporte le quotidien régional La Nouvelle République.

À Romorantin, vendredi 29 novembre 2020 fut un jour très particulier. Dans le cadre du programme Lycéens et apprentis au cinéma, des lycées ont assisté à la projection du film d'horreur "Les Yeux sans visage", de Georges Franju. Rien d'anormal jusqu'ici. Seulement au bout d'une heure de projection, le film porté par Pierre Brasseur a fait ses premières victimes.

Ce classique du cinéma d'horreur sorti en 1960, met en scène l'histoire d'un chirurgien dont la fille a perdu une bonne partie de son visage à la suite d'un accident. Pour la sauver, il doit prélever de la peau sur des jeunes filles puis la greffer sur le visage de son enfant. C'est lors d'une scène de prélèvement de peau, que les premiers malaises ont commencé. Puis les uns après les autres se sont presque tous senti mal. Mais pourquoi ?

Malaises en chaîne

Un premier lycéen est d'abord victime de convulsions, puis, presque immédiatement après, deux élèves font un malaise. À l'arrivée des secours, quinze adolescents sont victimes d'étourdissements. Dans l'incompréhension totale, une cinquantaine de pompiers du Loir-et-Cher, ainsi qu'une dizaine de gendarmes et le Smur de Romorantin sont immédiatement mobilisés pour prendre en charge les victimes mais également pour trouver la cause de cet incident.

Au départ, une intoxication au monoxyde de carbone est évoquée. Mais le médecin du Samu indique finalement qu'il s'agit de crises d'angoisse liées aux fortes chaleurs dans la salle. Rien de grave donc. Le cinéma a pu rouvrir ses portes rapidement et les élèves sont rentrés chez eux sains et saufs.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.