Zulu : Quand Orlando Bloom joue les gros bras...

Zulu : Quand Orlando Bloom joue les gros bras...

Zulu - Orlando Bloom

A lire aussi

publié le 4 décembre

Indissociable de son rôle d'elfe Legolas dans les trilogies adaptées de Tolkien par Peter Jackson, Orlando Bloom revient cette semaine dans un rôle a priori loin du personnage frêle et attendrissant qui lui colle à la peau pour Zulu , le nouveau long-métrage de Jérôme Salle .

Il y incarne Brian Epkeen, un flic un peu paumé qui vit dans l'excès de femmes, d'alcool et de médicaments. Dans une Afrique du Sud encore hantée par l'Apartheid, celui-ci se retrouve à faire équipe avec Ali Sokhela, campé par Forest Whitaker, pour enquêter sur le meurtre sauvage d'une adolescente. Cette investigation va bouleverser la vie des deux hommes et les contraindre à affronter leurs démons intérieurs.

Alors qu'il débute tout juste sa carrière, le jeune Orlando Bloom décroche le rôle de Legolas dans la trilogie du Seigneur des anneaux en 2001. Ses oreilles pointues et son visage angélique font de lui une star et lui ouvrent les portes d'Hollywood. Dès lors, il enchaîne les rôles : La Chute du faucon noir, Ned Kelly, mais surtout Pirates des Caraïbes, qui le consacre définitivement comme l'un des nouveaux beaux gosses du cinéma US. Son rôle de Will Turner, apprenti pirate au côté de Johnny Depp, lui vaut un nouveau succès public et confirme son récent statut de star. 

Mais très vite, sa carrière s'essoufle. Une fois finie la saga Pirates des Caraïbes, le comédien britanique se fait de plus en plus rare sur grand écran et passe, la plupart du temps, inaperçu. Il lui faut ainsi attendre 2013 pour enfin revenir sur le devant de la scène avec cette fois-ci, la possibilité de prouver qu'il n'a pas que son physique pour lui. Outre son retour en Legolas dans Le Hobbit : La désolation de Smaug, Orlando Bloom trouve en effet un rôle à contre-emploi et particulièrement fort de flic violent et usé dans le nouveau thriller de Jérôme Salle, Zulu. C'est d'ailleurs ce challenge qui a séduit le cinéaste : choisir un acteur que l'on imaginerait jamais jouer ce genre de rôle pour éviter le cliché. Pari réussi ? Réponse dès ce mercredi en salles.

 
0 commentaire - Zulu : Quand Orlando Bloom joue les gros bras...
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]