Zac Efron : "mon personnage (...) est jeune et candide"

Zac Efron : "mon personnage (...) est jeune et candide"

Zac Efron

A lire aussi

publié le 4 août

Mercredi sort dans les salles de l'hexagone Nos pires voisins, une comédie américaine de Nicholas Stoller, réalisateur de American Trip (2010) et 5 ans de Réflexion (2012). Avec seulement 18 millions de dollars de budget, le film sorti en mai sur les écrans outre-Atlantique en a déjà rapporté près de 260 au niveau mondial. En France, les fans de l'ancienne star de High School Musical vont découvrir un personnage bien différent de Troy Bolton, le lycéen romantique et sensible pur produit Disney que Zac Efron interprétait autrefois. A l'occasion d'une interview avec Seth Rogen et Zac Efron réalisé par Première, l'équipe d'Orange Cinéday revient sur les déclarations marquantes de la star de 26 ans.

Zac Efron revient longuement sur l'acteur avec qui il partage l'affiche, Seth Rogen. "Je le dévorais du regard depuis l’autre bout de la pièce, le truc super embarrassant. Je ne pouvais pas m’amener et lui dire : « Mec, je donnerais ma vie pour bosser avec toi. » Pourtant c’est ce que j’ai fait", déclara le jeune acteur. Puis le comédien en remet une couche : "on ne s’en rend peut-être pas bien compte en n’ayant pas grandi aux États-Unis mais, pour les gens de mon âge, Seth Rogen est l’acteur qui est le plus proche de nous." Pour Zac Efron, travailler avec Seth Rogen lui a donné le même sentiment que donner la réplique à Nicole Kidman dans Paperboy : une expérience qui l'a aidé à rester humble.

L'acteur évoque au cours de l'entretien son personnage qu'il juge jeune et candide : "il n’a aucune idée de l’impression qu’il produit sur les autres". Zac Efron revient également sur sa carrière, où il reconnaît ressentir le "besoin, voire une responsabilité" de se moquer de ses "origines de teen idol".

L'interview complète est disponible sur le site de Première.fr. Rappelons que le film relate les aventures de Mac et Kelly Radner qui, en pleine crise de la tentaine, vont chercher à sympatiser puis à s'affronter avec leurs nouveaux voisins : une confrérie étudiante débridée.

Crédit photo : Abaca

 
0 commentaire - Zac Efron : "mon personnage (...) est jeune et candide"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]