Vu sur le web : le gendarme Galabru regretté, un Monopoly raté et Dolan énervé

Vu sur le web : le gendarme Galabru regretté, un Monopoly raté et Dolan énervé©Getty Images
A lire aussi

Pauline Julien, publié le 8 janvier

Comme chaque semaine désormais, le vendredi est l'occasion de vous faire partager une sélection d'anecdotes plus ou moins insolites découvertes sur le Web et les réseaux sociaux. Cette semaine, on vous parle de Michel Galabru, Star Wars 7 et Xavier Dolan.

La Gendarmerie Nationale rend hommage à l'adjudant Gerber

Depuis ce lundi 4 janvier, les cinéphiles de l'Hexagone pleurent Michel Galabru, décédé à l'âge de 93 ans. De nombreuses personnalités ont rapidement tenu à lui rendre hommage dans les médias ou sur les réseaux sociaux, regrettant la disparition de l'un des comédiens les plus populaires et talentueux du cinéma français. Celui que l'on connaît notamment pour son rôle culte de l'adjudant Jérôme Gerber aux côtés de Louis de Funès dans la saga des Gendarmes a également été salué sur Twitter par le compte officiel de la Gendarmerie Nationale. Celle-ci a en effet posté une photo de l'acteur en uniforme, accompagnée de l'un de ses célèbres dialogues avec le maréchal Cruchot. Le tout affublé du commentaire suivant : "#Hommage à Michel Galabru : #CoupDeKépi au dernier gendarme de Saint-Tropez ! #ILoveLesGendarmes". Un bel hommage pour un au revoir en bonne et due forme.

Un Monopoly Star Wars sexiste ?

La nouvelle a fait grand bruit en début de semaine sur les réseaux sociaux. Alors que Star Wars - Le Réveil de la Force continue de cartonner tant dans les salles que via ses produits dérivés, de nombreux fans se sont interrogés à propos de l'absence de l'un des protagonistes du film de J.J. Abrams au sein du Monopoly de Hasbro, commercialisé depuis octobre dernier. Si parmi les figurines du jeu de société, figuraient bien Finn et Kylo Ren, deux des nouveaux personnages vedettes du septième opus, aucune trace en revanche de Rey, pourtant héroïne du Réveil de la Force. Une absence remarquée qui n'a pas manqué de provoquer un véritable tollé sur les réseaux sociaux, où Hasbro s'est rapidement vu accusé de sexisme. Pour sa défense, la société a tenté de se justifier en évoquant une volonté de ne pas spoiler les fans de la saga. Une excuse difficile à prendre en compte alors que le personnage de Rey avait été dévoilé au public depuis novembre 2014. Au pied du mur, Hasbro a fini par céder, en annonçant sur Twitter que l'héroïne campée par Daisy Ridley aurait finalement une figurine à son effigie dans la prochaine édition du jeu, prévue pour cette année.

Xavier Dolan s'en prend à Netflix

Xavier Dolan n'est pas du genre à garder sa langue dans sa poche. Surtout quand on ose toucher à l'un de ses films. Le cinéaste, Prix du Jury à Cannes en 2014 et César du meilleur film étranger en 2015 pour Mommy, n'a pas franchement apprécié la diffusion de son long-métrage par Netflix UK. Le Québécois a en effet été averti par de nombreux internautes que la plateforme de streaming avait modifié le format d'image de son film sans son accord, enlevant ainsi toute la beauté d'une scène jouant justement sur cet aspect pour exprimer le ressenti de son personnage. Xavier Dolan a alors adressé via Twitter une lettre particulièrement salée à Netflix. "Vous n'avez pas réalisé ce film. Vous ne l'avez pas écrit. Vous ne l'avez pas produit. Or, qui, à part moi, peut s'arroger le droit d'altérer mon film comme vous l'avez fait? Personne", s'insurge-t-il tout en expliquant en quoi ce changement de format bouleverse une dimension importante de son film. Et de conclure sur le même ton : "Vous pouvez recadrer et distordre comme bon vous semble vos propres productions, mais ne touchez pas à mon film. Prenez-le tel qu'il vous a été donné, conçu et pensé ainsi pour une raison qui ne vous regarde pas, ou retirez-le. Le public est plus perspicace que vous ne le pensez, de toute évidence". Un coup de gueule qui n'est pas resté longtemps sans réponse, puisque Films Séville, le distributeur québécois de Mommy, a annoncé par la suite que Netflix UK avait finalement reconnu son erreur et proposait désormais le film dans son format d'origine. Victoire par K.O. pour Xavier Dolan.

 
0 commentaire - Vu sur le web : le gendarme Galabru regretté, un Monopoly raté et Dolan énervé
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]