Vu sur le web : la polémique Nina, Loki président et JK Rowling dément

Vu sur le web : la polémique Nina, Loki président et JK Rowling dément©DR, DR
A lire aussi

Hawoly Ba, publié le 4 mars

Comme chaque semaine, le vendredi est l'occasion de vous faire partager une sélection d'anecdotes plus ou moins insolites, découvertes sur le Web et les réseaux sociaux. Cette semaine, on vous parle Loki, du biopic Nina et des Animaux fantastiques.

Loki, président !

Alors que la campagne présidentielle américaine bat son plein, Marvel vient mettre son grain de sel. Sur les réseaux sociaux, l'écurie des super-héros a présenté son candidat pour la course à la Maison-Blanche : le méchant Loki. Plutôt que de viser le trône de son père adoptif Odin, le frère de Thor cherche cette fois-ci à s'accaparer le siège de Barack Obama dans le bureau ovale. Dans cette campagne intitulée Vote Loki, deux visuels imprimés des couleurs américaines supplantées par le visage de Loki ont été dévoilées. Le personnage interprété au cinéma par Tom Hiddleston est d'ailleurs entouré de deux autres personnages bien connus des fans de comics : Angela des Gardiens de la Galaxie qui fait office de garde du corps, ainsi que Captain America, le visage dans les mains, visiblement peu satisfait de sa position. Et bonne nouvelle, les premiers sondages semblent favorables au célèbre antagoniste puisque sur Twitter, 75% des internautes-électeurs se disent prêts à lui apporter son soutien. Trump et Clinton n'ont qu'à bien se tenir !

Nina fait polémique

Cette semaine, la première bande-annonce du biopic consacré à la chanteuse Nina Simone, sobrement intitulé Nina, a été dévoilée. Mais loin de ravir les fans de l'artiste décédée en 2003, les réseaux sociaux se sont enflammés pour laisser place à une énième polémique hollywoodienne. La raison de cette levée de boucliers : Zoe Saldana, choisie pour incarner Simone, a subi une transformation physique qui n'a pas enchanté le public. Faux nez et peau noircie, l'actrice métisse originaire de la République Dominicaine est loin de satisfaire les exigences de ressemblance. Et cela alors que l'affaire #OscarSoWhite commençait à peine à s'atténuer. Avant même le tournage, une pétition avait surgi sur la Toile pour demander le recasting de l'actrice, alors même que d'autres artistes comme Mary J. Blige étaient pressenties pour prêter leurs traits à Nina Simone. Ni la production du film, ni la réalisatrice Cynthia Mort n'ont pour le moment répondu aux critiques, mais Nina ne part certainement pas du bon pied.

J.K. Rowling dément une rumeur

Si on savait déjà que le long-métrage LesAnimaux fantastiques se déclinerait en trois volets, qu'importe le succès du premier opus, J.K. Rowling, l'auteur des romans Harry Potter, a confirmé sur Twitter que le public reviendrait bien trois fois en salles pour découvrir les aventures de Norbert Dragonneau. Par la même occasion, la romancière a mis fin à d'autres espoirs sur le réseau social. En effet, ses fans lui ont souvent demandé si la pièce Harry Potter and the Cursed Child passerait des planches au grand écran... Et bien ce ne sera pas le cas ! Rappelons que dans cette représentation, dont l'action prend place dix-neuf ans après la fin des Reliques de la mort, Harry est maintenant père de trois enfants et travaille au Ministère de la magie, alors que son fils Albus lutte contre une malédiction. À découvrir donc, uniquement au théâtre.

 
0 commentaire - Vu sur le web : la polémique Nina, Loki président et JK Rowling dément
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]