Une James Bond Girl traumatisée par le diktat de la minceur à Hollywood

Une James Bond Girl traumatisée par le diktat de la minceur à Hollywood©PA Photos, Abaca
A lire aussi

Jessica Rat, publié le 23 août

Gemma Arterton, découverte du grand public face à Daniel Craig alias James Bond dans "Quantum of Solace", ne garde pas un bon souvenir de tous ses tournages...

C'est dans un podcast de The Guilty Feminist que l'actrice anglaise a récemment dévoilé la face cachée, hyper intrusive et mesquine, de l'industrie du cinéma. Elle qui s'est notamment vue pressée par quelques producteurs de... perdre du poids. "Il y avait un film sur lequel je travaillais, nous étions au Maroc depuis quelques semaines, et ils ont dit : 'On a besoin d'un coach personnel, au plus vite'", raconte ainsi Gemma Arterton, précisant qu'elle "en ri(t) maintenant, mais que c'était vraiment dramatique sur le moment".

"J'espère que tu ne vas pas manger ça"

"Ils prenaient mes mensurations et ils appelaient mon coach personnel à 9h du soir pour demander : 'Est-elle à la gym ?' (...) Ils m'amenaient à la gym, et me filmaient à la gym", poursuit-elle. Et de se souvenir, encore sidérée : "Un jour (...) j'ai pris quelques abricots séchés. Et là cet homme, ce balaise, gros, obèse producteur, me dit : 'J'espère que tu ne vas pas manger ça.'"

Ce n'est pas la première fois que Gemma Arterton fait part de tels diktats dans le milieu du septième art. En 2010, elle déclarait d'ailleurs au Daily Mail, quant à son expérience sur le tournage de "Prince of Persia" : "Quand j'ai eu le rôle ils ont vraiment essayé de me transformer. Ils m'ont envoyée voir un coach personnel, ils voulaient me refaire les dents, des extensions de cheveux, me faire ressembler à quelqu'un d'autre." S'agirait-il de la même production ?

 
0 commentaire - Une James Bond Girl traumatisée par le diktat de la minceur à Hollywood
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]