Tommy Lee Jones, un rôle à contre-emploi

Tommy Lee Jones, un rôle à contre-emploi

Tommy Lee Jones

A lire aussi

publié le 11 octobre

Dans le nouveau film de David Frankel, Tommy Lee Jones tente de rattraper le bonheur amoureux qui, avec le temps, s’en est allé. Situation peu classique pour l’acteur.

Avec légèreté, le nouveau film du producteur et réalisateur David Frankel (Le diable s'habille en Prada) traite néanmoins de la question complexe de la durabilité du sentiment amoureux. Dans ce registre, Meryl Streep a depuis longtemps prouvé son efficacité (Sur la route de Madison). Pour son partenaire du jour Tommy Lee Jones, c'est moins évident - sa dernière romance remonte à Blue Sky (2005). Retour sur les choix cinématographiques d'un acteur hors du commun.

Effectivement, l'acteur a souvent joué le trompe-l’œil. Sa filmographie regorge de productions étiquetées "action" alors que ses rôles, au demeurant virils, s’avéraient perclus de failles. Revoyez Le Client (1994), US Marshals (1998), Traqué (2003), bien entendu Trois enterrements (2005), Dans la vallée d'Elah (2007), No Country for Old Men des frères Coen (2008), Dans la brume électrique (2009).

Plus mature qu’un Russel Crowe, moins vieilli qu’un Harrison Ford (pourtant il y eut Space Cowboys en 2000), tout autant ravagé qu’un Clint Eastwood, le jeu de Tommy Lee Jones embrasse aujourd’hui un vaste éventail de productions. Le spectateur peut ainsi le retrouver dans une étude du rapport amoureux comme dans le film de David Frankel, et en même temps le voir aux avant-postes de blockbuster tel que The Avengers.

 
0 commentaire - Tommy Lee Jones, un rôle à contre-emploi
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]