The Screening Room : la nouvelle expérience de cinéma qui divise Hollywood

The Screening Room : la nouvelle expérience de cinéma qui divise Hollywood©C Flanigan / Karwai Tang, Getty Images
A lire aussi

Hawoly Ba, publié le 17 mars

On ne l'avait pas vu venir, mais une affaire est en train de prendre énormément d'ampleur à Hollywood. Sean Parker, le fondateur du site Napster, a récemment présenté son nouveau projet : The Screening Room, ou un boîtier qui permet de regarder des films à l'affiche directement dans son salon. Une idée originale qui ne plaît pas à tout le monde. Et la question est même en train de créer une véritable division entre les plus grands réalisateurs du monde.

D'un côté, Steven Spielberg et Peter Jackson, de l'autre Christopher Nolan et James Cameron. Ce n'est pas l'affiche du Captain America : Civil War des réalisateurs mais cela y ressemble pourtant. Les premiers noms cités sont ceux des soutiens de Sean Parker, séduits par son discours : "Pour chaque commande, The Screening Room reversera 20 dollars aux studios et donnera deux tickets de cinéma aux usagers pour les encourager à se déplacer dans les salles. En contrepartie de l'exclusivité sur les oeuvres, la start-up s'engagera également à les protéger du piratage grâce à des technologies efficaces." Des arguments certes intéressants mais auxquels ne goûte pas le réalisateur de la trilogie Dark Knight qui a récemment pris la parole, arguant du fait qu'il ne peut accepter que "l'industrie voudrait fournir au public une motivation pour éviter la meilleure forme d'expression de l'art sur lequel [nous travaillons] si dur pour créer".

Étonnant de voir à quel point The Screening Room divise l'industrie alors qu'il n'en est encore qu'à l'état d'ébauche. Mais pourquoi tout ce remue-ménage ? L'idée est en réalité de transformer son salon en salle de projection privée à l'aide d'un boîtier pour lequel les particuliers devront débourser la modique somme de 35.000 dollars, sans compter les 500 dollars par location de films diffusés au même moment dans les salles américaines. Un projet que certains qualifient déjà de "Netflix pour les millionnaires" mais qu'une formule plus modeste devrait rejoindre par la suite.

Outre les cinéastes, les distributeurs et majors ont déjà pris position : si Disney s'est fermement opposé à The Screening Room, La Fox et Sony sont toujours en cours de considération. Ce dernier devrait être le moins difficile à convaincre puisque Sean Parker a eu la brillante idée de s'associer avec un ancien cadre de Sony pour ébaucher son idée. L'affaire fait pour le moment peu de bruit mais si Parker décidait d'aller jusqu'au bout, on devrait vite en entendre parler.

 
0 commentaire - The Screening Room : la nouvelle expérience de cinéma qui divise Hollywood
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]