Tarantino, J.J Abrams et Nolan au chevet de Kodak

Tarantino, J.J Abrams et Nolan au chevet de Kodak

Quentin Tarantino

A lire aussi

publié le 3 août

Kodak va mal, très mal. La dernière société à proposer la vente de pellicules destinées au cinéma après le départ sur le marché de Fujifilm l'an passé a connu une baisse de 96% de ses ventes en 8 ans. La société est même en faillite depuis 2012, mais dans cette période sombre, une lueur d'espoir semble venir des grands réalisateurs qui pourraient bien sauver l'entreprise. Christopher Nolan, Quentin Tarantino et J.J Abrams font pression sur les studios pour signer un accord avec Kodak garantissant la commande de pellicules sur plusieurs années.

Les trois réalisateurs sont en effet très attachés à ce procédé qui a quasiment disparu depuis l'arrivée du numérique. Si les caméras numériques ne sont pas moins chères que les pellicules, la post-production est en revanche bien plus simple et plus rapide, notamment pour les films qui ont un gros travail sur les effets spéciaux après le tournage. Le succès d'Avatar transforma quasiment le numérique en norme d'autant que le procédé est obligatoire pour réaliser un film en 3D.

Alors pourquoi les metteurs en scène sont-ils attachés à un procédé qui rend plus complexe la réalisation de leur film ? "On doit pouvoir avoir le choix entre filmer en digital ou sur pellicule. Ce serait tragique si les réalisateurs ne pouvaient plus tourner qu'en numérique. Il y a de la magie, des couleurs magnifiques et une certaine qualité qui ressort des tournages sur film", déclarait Judd Apatow à qui l'on doit 40 ans toujours puceau .

Plusieurs studios semblent avoir répondu à l'annonce des réalisateurs. Universal, Warner Bros., Paramount et Walt Disney devraient ainsi signer un contrat avec Kodak. Le producteur américain Robert Weinstein déclarait à ce propos : "C'est un certain engagement financier, mais si on s'y était opposé, je pense qu'on n'aurait pas pu regarder nos cinéastes droits dans les yeux". Les commandes devraient donc reprendre puisque Quentin Tarantino tournera son western The Hateful Eight en 70 mm et J.J Abrams filme actuellement son Star Wars en 35mm. Une nouvelle qui ravit évidemment le directeur de Kodak qui espère retrouver des bénéfices d'ici à 2016.

Crédit photo : Abaca

 
0 commentaire - Tarantino, J.J Abrams et Nolan au chevet de Kodak
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]