Suicide Squad : retour sur une production houleuse

Suicide Squad : retour sur une production houleuse©Warner Bros. Ent. Alle Rechte vorbehalten., DR
A lire aussi

Marine de Guilhermier, publié le 4 août

À la surprise générale, "Suicide Squad" n'a pas reçu un accueil favorable de la part de la presse. Un coup dur pour ce film tant attendu. Depuis quelques jours, le long-métrage déchaîne les passions alors que les fans et la critique se confrontent à la fameuse bande de vilains. Et si ce déferlement de critiques négatives découlait d'une production houleuse ? On fait le point sur ce que l'on sait des coulisses de "Suicide Squad".

Le principal reproche auquel fait face le long-métrage de David Ayer est un rythme décousu pour un résultat brouillon. Dans un long papier, le Hollywood Reporter est revenu sur les déboires qu'a subis la production de "Suicide Squad", qui ont mené à la version finale du film, aujourd'hui si décriée. Des sources ont notamment confié au site américain que de nombreux monteurs ont travaillé sur le film, d'où un montage peu uniforme. Ces différents techniciens, qui n'ont d'ailleurs pas tous été crédités au générique, avaient pour mission de monter "une version plus légère" selon les désirs du studio.

Warner interfère

L'information n'est pas nouvelle : "Suicide Squad" a connu plusieurs sessions de tournage après l'arrêt des prises de vue officielles. Malgré les déclarations des différents protagonistes au moment de ces reshoots, il semblerait donc que Warner Bros a effectivement voulu alléger le ton du film après des projections tests où "la version préférée du studio avec plus de personnages introduits au début du long-métrage et des graphiques plus égayés ait gagnée". Le studio a alors investi plusieurs millions de dollars dans le tournage de scènes supplémentaires pour trouver un ton plus juste.

Un réalisateur sous pression

Selon certaines sources, ces difficultés à trouver le bon ton pour "Suicide Squad" ont impliqué "beaucoup de panique et d'ego au lieu de se pencher sur le problème du ton calmement". Des difficultés de production qui ont énormément stressé David Ayer, qui réalisait là son premier blockbuster. Une source déclare notamment qu'il faisait face à "beaucoup beaucoup de pression" et que durant les reshoots "il était extenué et qu'il avait besoin de temps pour traiter les idées conflictuelles".

Ayer, cependant, ne réfute pas la paternité de "Suicide Squad" et a même défendu son film contre les critiques. Le cinéaste a ainsi posté sur Twitter une citation du révolutionnaire mexicain Emiliano Zapata : "Je préfère mourir debout que vivre à genoux" avant d'expliquer : "La citation de Zapata est ma façon de dire que j'aime le film et que je crois en lui. Je l'ai fait pour les fans. Meilleure expérience de ma vie". Changera-t-il son fusil d'épaule dans quelques mois ? Peut-être bien.

 
0 commentaire - Suicide Squad : retour sur une production houleuse
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]