Stupeur et tremblements

Stupeur et tremblements

Stupeur et tremblements

A lire aussi

publié le 14 août

Amélie, une jeune belge, vient de finir ses études. Parlant couramment le japonais, elle décroche un contrat d'un an au pays du soleil levant dans la compagnie Yumimoto. Découvrant un fonctionnement hiérarchique et une culture qu'elle ne connaît pas, Amélie comprend peu à peu qu'elle n'a d'autre choix que de se plier à chacune des exigences de ses supérieurs, y compris lorsqu'elle se retrouve mutée au nettoyage des toilettes.

Roman largement autobiographique d'Amélie Nothomb, Stupeur et tremblements est porté à l'écran en 2003 par Alain Corneau . "De tous les voyages que j'ai faits, le Japon est sans doute le plus extrême, bien plus que la Chine ou l'Inde. C'est le pays où le mystère de l'autre est le plus grand", explique notamment le cinéaste. Sylvie Testud , à qui il a confié le rôle principal de son film, livre une performance bluffante de la jeune héroïne, qui lui valût d'ailleurs le César de la meilleure actrice en 2004. Une oeuvre délicieusement cruelle et décalée.

Stupeur et tremblements à 20:40 sur OCS Novo

 
0 commentaire - Stupeur et tremblements
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]