Spider-Man : Andrew Garfield ne supportait plus la pression imposée par Sony

Spider-Man : Andrew Garfield ne supportait plus la pression imposée par Sony©Sony Pictures Releasing France, DR
A lire aussi

Pauline Julien, publié le 8 septembre

Il aura mis du temps à réagir, mais depuis qu'il a commenté le choix de Tom Holland comme nouveau Spider-Man, Andrew Garfield se lâche petit à petit sur son expérience au sein de la franchise. D'abord bon joueur envers son successeur, dont il n'a pas manqué de louer le talent, l'acteur avait ensuite confié son impatience de découvrir la nouvelle version du personnage signée Marvel. Aujourd'hui, l'ancien Peter Parker revient pour The Playlist sur ses difficultés à s'adapter aux énormes attentes de Sony et ne cache pas une certaine frustration.

Il explique : "Avec un film comme The Amazing Spider-Man, il y a tellement d'attentes et d'espoirs inhérents à une histoire et à un personnage comme ceux-ci. (...) Il y avait une telle pression pour que ce soit comme il faut, pour contenter tout le monde... C'est impossible... On finit par ne satisfaire personne, ou par satisfaire tout le monde mais juste un petit peu. Ces films devaient être pour un public de masse, ils devaient plaire à la fois aux blancs de 50 ans, aux ados gays, aux bigots homophobes de l'Amérique profonde, mais aussi aux petites filles de onze ans".

"Cet aspect-là était vraiment décevant", poursuit-il, "Particulièrement pour certains d'entre nous, qui essayions d'y insuffler de l'âme, de le rendre unique, et d'en faire quelque chose qui méritait son prix d'entrée. On voulait de l'authenticité, du goût et de la vérité, mais en même temps, je comprends les gens qui veulent que ça rapportent beaucoup d'argent. Ils investissent beaucoup, donc le jeu doit en valoir la chandelle. Mais je ne peux pas vivre comme ça. Pour être honnête, vivre avec autant d'attentes au-dessus de votre tête, c'est comme être en prison".

Voilà qui a le mérite d'être clair, et on imagine que l'annulation par Sony de la suite de sa saga consacrée à l'homme-araignée s'apparente finalement à un vrai soulagement pour Andrew Garfield. L'acteur, que l'on n'avait pas vu dans un autre costume depuis 2011 et Never Let Me Go, a ainsi pu se consacrer à d'autres projets. On l'attend notamment dans 99 Homes face à Michael Shannon et dans Silence de Martin Scorsese.

 
0 commentaire - Spider-Man : Andrew Garfield ne supportait plus la pression imposée par Sony
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]