Secrets de tournage : Taken 3

Secrets de tournage : Taken 3

Taken 3

A lire aussi

publié le 24 janvier

Sorti cette semaine, Taken 3 vient mettre un terme à la trilogie des aventures mouvementées de Bryan Mills. Un nouveau tour de piste musclé pour Liam Neeson et Olivier Megaton, dont on vous dévoile trois secrets de tournage.

# Bien que différent de ses prédécesseurs puisque ne racontant pas un kidnapping, Taken 3 retrouve néanmoins la logique de construction cyclique des deux premiers volets. "On se trouve d'abord en présence d'une turbulence émotionnelle puis l'action éclate, telle un typhon. Et les deux éléments se conjuguent. C'est un processus graduel, comme dans une recette de cuisine. On ajoute progressivement les ingrédients jusqu'à ce que tout prenne la forme de ce typhon", explique notamment Olivier Megaton. 

# L'arrivée du personnage de Frank Dotzler, l'inspecteur de police que campe Forest Whitaker et qui poursuit Bryan Mills, a permis d'offrir une nouvelle perspective à ce troisième épisode de la saga. "Introduire le personnage de Dotzler et lui créer un univers a changé la donne. Il ajoute une autre dimension au film, élève la logique du film de l'histoire initiale et apporte une nouvelle énergie à la narration", précise le cinéaste. 

# Olivier Megaton, soucieux de la qualité de l'image, a choisi de tourner en 35mm et non en numérique. Le cinéaste est par ailleurs connu pour être très mobile sur le plateau, réalisant chaque prise de vue au plus près de ses acteurs. "On m'a offert le fauteuil du réalisateur avec mon nom dessus, en guise de cadeau. C'était la première fois que je le voyais. Il était encore dans son emballage. Tout au long du tournage, qui a duré trois mois, je ne me suis pas assis une seule fois dans ce fauteuil", confie-t-il.

Crédit photo : DR

 
0 commentaire - Secrets de tournage : Taken 3
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]