Secrets de tournage : Sahara

Secrets de tournage : Sahara©Mandarin Cinéma - La Station Animation - Les films du grand désert - Studiocanal - M6 Films, DR
A lire aussi

Marine de Guilhermier, publié le 4 février

Alors que les vacances d'hiver commencent aujourd'hui pour une partie de la France, le film d'animation "Sahara", sorti ce mercredi, devrait faire salle comble. L'occasion pour nous de vous en dévoiler trois secrets de tournage.

# "Sahara" est le premier long-métrage de son réalisateur Pierre Coré. Et c'est un projet qu'il porte en lui depuis près de six ans. "J'avais écrit un premier traitement qui se passait sur la banquise avec des manchots... mais, peu de temps après, ce fut la déferlante de films d'animation comme 'Happy Feet' et 'Les Rois de la glisse' ! Il ne restait qu'un autre grand espace à explorer : le désert", explique-t-il quant au choix de son sujet. De plus, même après avoir décidé que l'intrigue prendrait place dans le Sahara, Coré a écrit pas moins de quatorze versions du scénario avant d'en être parfaitement satisfait. Il affirme : "J'ai toujours eu foi en 'Sahara' malgré le temps qui s'écoulait. Trouver des péripéties n'a jamais été un problème : notre plus grand défi a été de faire en sorte que les scènes s'articulent autour des caractères et non l'inverse."

# Doublé par Omar Sy et Louane Emera, les héros du film sont particulièrement attachants. Ce qui n'a pas été une mince affaire à réaliser, puisque les serpents sont des animaux plutôt mal-aimés et souvent sources de phobie. Pour pallier à cela, le réalisateur a voulu éviter de les représenter avec la langue fourchue et les yeux sur le côté. "Nous avons supprimé certaines de leurs caractéristiques, sources de fantasmes, comme les crochets ; j'ai remplacé les écailles par une forme de tatouage, dessiné un regard frontal et changé les démarches. Ajar se déplace de manière quasi rectiligne, le torse relevé. Et sa queue, faisant office de petit moteur, le rapproche d'un centaure !", raconte-t-il.

# Une scène en particulier a été difficile à élaborer : la compétition de danse entre Eva et Pietra (doublée par la danseuse Marie-Claude Pietragalla). "Quand tu l'écris, cela te prend une ligne de scénario et tu es ravi. La concevoir et la mettre en scène, c'est le grand écart entre ton rêve et la réalité", assure Pierre Coré. Puis de poursuivre : "Retranscrire une chorégraphie avec deux personnages qui n'ont ni bras, ni pieds, ni bassin, c'est un immense défi !" Et d'avouer avoir pris comme source d'inspiration des battles de hip-hop !

 
0 commentaire - Secrets de tournage : Sahara
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]