Secrets de tournage : Sabotage

Secrets de tournage : Sabotage

Sabotage

A lire aussi

publié le 10 mai

En salles cette semaine, Sabotage de David Ayer avec Arnold Schwarzenegger, Sam Worthington et Olivia Williams s’intéresse à une section d’élite de la DEA ayant braqué un cartel et voyant ses membres se faire assassiner les uns après les autres. Le film montre comment des agents de police se transforment en tueurs pour l’appât du gain et promet une bonne dose d'action. On vous en dévoile trois secrets de tournage.

# Pour Sabotage, David Ayer, le cinéaste d’End of Watch, se détache de son style caméra à l'épaule mais continue de prôner le réalisme. En effet, il estime que ce dernier film se situe entre "l’ultra réalisme d'End of Watch et le film d’action hollywoodien traditionnel". Ce que vient confirmer Arnold Schwarzenegger, tête d'affiche du film, en disant : "Lorsque les membres des forces de police découvriront le film, ils verront que tout ce que fait Breacher, mon personnage, est complètement réaliste.".

Il faut dire que pour arriver à ce résultat, le réalisateur orienta la préparation des acteurs. Sam Worthington explique : "David nous a donné un tas d’ouvrages à lire et de documentaires à regarder, puis il nous a fait suivre un entraînement intensif, pour que l’on se glisse non seulement dans la peau de ces hommes et dans leur monde, mais également dans leur tête.".

# Toujours par souci de "naturalisme", le film fût tourné à Atlanta, véritable plaque tournante du trafic de drogue. Néanmoins, si David Ayer désirait tourner l’assaut initial dans un quartier de la ville connu pour ses cartels, il changea finalement d'avis en apprenant que la Police faisait une descente dans le quartier de Gwinnett, et décida de tourner là-bas.

# Pour finir, le réalisateur se félicite d'avoir offert un rôle sur mesure, complexe et nuancé au célèbre "Schwarzy", jusqu’ici cantonné à des rôles de gros bras. Pour lui c’est grâce à l’Autrichien si Sabotage se situe à mi-chemin "entre film policier, thriller et film d’action". Il en dit : "C’est un peu comme si Le Silence des agneaux rencontrait Démineurs.".  

Crédit photo : DR

 
0 commentaire - Secrets de tournage : Sabotage
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]