Secrets de tournage : Rogue One : A Star Wars Story

Secrets de tournage : Rogue One : A Star Wars Story©Jonathan Olley, DR
A lire aussi

Pauline Julien, publié le 17 décembre

Un an que les fans l'attendaient. "Rogue One : A Star Wars Story", premier spin-off de l'univers créé par George Lucas, est enfin sorti cette semaine. L'occasion de vous dévoiler trois secrets de tournage que vous ignorez peut-être encore à propos du film.

# Le choix du titre, "Rogue One", a évidemment été très réfléchi. Notons que si l'expression "Rogue" était déjà utilisée dans "L'Empire contre-attaque" pour désigner les vaisseaux pilotés par les rebelles sur la planète Hoth, elle n'a pas ici, qu'une vocation militaire. La réalité est en effet plus complexe qu'elle n'y paraît. Gareth Edwards explique ainsi : "Comme il s'agit du premier film à sortir des rails et ne pas vraiment faire partie de la saga - ou plutôt de l'histoire d'Anakin - c'est donc le 'Rogue One' (comprendre : 'premier en marge', ndlr)"

# C'est John Knoll, un fidèle de la saga et pourtant quasi inconnu du grand public, qui est à l'origine du point de départ de l'histoire de "Rogue One". L'homme, qui a travaillé comme superviseur des effets visuels sur les trois volets de la prélogie, ne cache d'ailleurs pas son émotion d'avoir eu l'honneur d'aller lui-même pitcher le projet face à Kathleen Kennedy, la big boss de Lucasfilm. "J'ai beau connaître Kathleen Kennedy depuis vingt ans, cela reste une expérience unique de pénétrer dans le bureau de la présidente de Lucasfilm pour lui pitcher un projet de film. J'avais écrit un traitement de 7 pages que je lui ai résumé ainsi qu'à Kiri Hart, la vice-présidente senior du développement. Je me suis dit qu'au moins, j'aurais proposé mon idée, et que je n'aurais jamais à regretter de ne pas avoir osé tenter le coup", raconte-t-il.

# Pour ce premier spin-off, qu'il a tourné comme un véritable film de guerre, Gareth Edwards a souhaité privilégier les scènes de combats réalistes à l'utilisation de la Force. Le cinéaste s'est d'ailleurs inspiré de trois longs-métrages réputés pour leur dimension à la fois spectaculaire et réaliste : "Il faut sauver le soldat Ryan", "La Chute du Faucon Noir" et "Zero Dark Thirty".

 
0 commentaire - Secrets de tournage : Rogue One : A Star Wars Story
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]