Secrets de tournage : Mandela - Un Long chemin vers la Liberté

Secrets de tournage : Mandela - Un Long chemin vers la Liberté

Mandela : Un Long chemin vers la Liberté

A lire aussi

publié le 21 décembre

Quelques jours seulement après la tragique disparition de Nelson Mandela, le dernier film de Justin Chadwick , Mandela : Un Long chemin vers la Liberté, s'impose malgré lui comme un véritable hommage. Inspiré de l'autobiographie de Nelson Mandela, ce biopic revient avec émotion sur le parcours de l'ex-président sud-africain, incarnation incontestable de la lutte des peuples contre le racisme. À l'occasion de la sortie du film, on en profite pour vous dévoiler trois secrets de tournage.

# Le producteur sud-africain, d'origine indienne, Anant Singh, ancien militant du mouvement d'opposition à l'Apartheid, subissait la ségrégation comme l'ensemble de la population noire. Ainsi, lorsqu'il produisit ses premiers films, il n'avait pas le droit d'assister à leurs projections dans les cinémas séparatistes, en raison d'une politique dite de "développement séparé" pratiquée par les Afrikaners.

# Le film s'avère directement adapté des mémoires de Nelson Mandela, rédigées et parues durant son incarcération. Ainsi, ses codétenus s'avèrent fondamentaux puisqu'ils s'occupaient de relire et de reprendre le livre clandestin. Il fallut 16 années à William Nicholson pour adapter cet élément capital de la lutte contre le racisme. 

# Mandela : Un Long chemin vers la Liberté devient le quatrième film comportant le plus grand nombre de figurants de l'histoire du cinéma, à savoir 12.000. Devant lui, on trouve Le Seigneur des anneaux : Le retour du roi avec ses 20.600 figurants, Guerre et Paix, 120.000, et Gandhi qui détient le record avec 300.000 personnes pour la scène des funérailles. 

 
0 commentaire - Secrets de tournage : Mandela - Un Long chemin vers la Liberté
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]