Secrets de tournage : Le Voyage d'Arlo

Secrets de tournage : Le Voyage d'Arlo©Walt Disney Germany, DR
A lire aussi

Pauline Julien, publié le 28 novembre

Après le triomphe de Vice Versa cet été, les studios Pixar reviennent déjà dans les salles cette semaine avec Le Voyage d'Arlo, ou le bouleversant périple de Spot, un petit garçon sauvage et débrouillard, et d'Arlo, un jeune dinosaure au coeur tendre avec qui il se lie d'amitié. À l'occasion de la sortie événement de cette nouvelle pépite d'animation, retour sur trois secrets de tournage du film de Peter Sohn.

# Perfectionniste dans l'âme, Pixar aime prendre son temps pour s'assurer de la qualité de chacune de ses productions. C'est ainsi que Le Voyage d'Arlo, en projet depuis 2009 déjà, a connu de nombreux rebondissements avant d'enfin voir le jour. Initialement confiée à Bob Peterson, la réalisation du long-métrage a en effet subi un changement de main en cours de route, après que Peterson a fait part de son manque d'inspiration pour certaines scènes. John Lasseter, Lee Unkrich, Mark Andrews et Peter Sohn se sont alors penchés sur le projet, avant que ce dernier ne reprenne définitivement le poste. Une décision qui n'a évidemment pas été sans conséquence sur le film, qui a vu son histoire considérablement remaniée et sa date de sortie logiquement repoussée d'un an et demi.

# Le Voyage d'Arlo peut se targuer d'être le détenteur d'un record plutôt original : il s'agit du long-métrage d'animation Pixar dénombrant le plus de plans avec de l'eau ! La rivière est notamment divisée en 125 plans tout au long du film.

# "Ce qui nous intéressait, c'était de mettre en place une époque où un jeune dinosaure puisse rencontrer un jeune humain et obtenir cette interaction entre les deux. C'est une histoire du type 'un chien et un petit garçon' mais dans ce cas les rôles sont inversés. Le garçon est le jeune dino et le dino est le personnage principal", explique John Lasseter quant à l'idée de base du film. Pour ce faire, les scénaristes ont imaginé un monde où les dinosaures n'avaient jamais disparu et où ils avaient simplement évolué en deux catégories distinctes : les herbivores fermiers et les carnivores éleveurs.

 
0 commentaire - Secrets de tournage : Le Voyage d'Arlo
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]