Secrets de tournage : Le Labyrinthe : La Terre brûlée

Secrets de tournage : Le Labyrinthe : La Terre brûlée©DR
A lire aussi

Pauline Julien, publié le 10 octobre

Tout juste un an après la sortie de leur première aventure sur grand écran, les héros du Labyrinthe reviennent pour tenter de survivre à la dangereuse traversée de La Terre brûlée. Après avoir renfloué les caisses de la Fox de plus de 340 millions de dollars l'an dernier, Wes Ball nous délivre la suite de son épopée post-apocalyptique cette semaine. L'occasion de vous en dévoiler trois secrets de tournage.

# Tourner en plein désert du Nouveau-Mexique n'a pas été de tout repos pour les acteurs. Afin de se préparer physiquement, ils ont en effet dû subir un entraînement intensif, en courant notamment quatre kilomètres par jour à plus de 1.500 mètres d'altitude. Des exercices qui leur ont permis de tenir le rythme durant les 58 jours de tournage du film. Néanmoins, quelques légers accidents n'ont pas été évités : Dylan O'Brien s'est ainsi foulé le poignet tandis que Ki Hong Lee s'est fracturé le genou. Heureusement, rien de bien grave pour les deux acteurs qui ont pu malgré tout continuer le tournage.

# Les décors sont évidemment un élément essentiel du film. Des tonnes de sable ont notamment été ajoutées pour réaliser le fameux désert tandis que les souterrains dans lequels se retrouvent les héros dans le livre ont été remplacés ici par un centre commercial abandonné et encore plus détérioré pour les besoins du tournage afin de coller au mieux à l'univers post-apocalyptique de l'intrigue. Le directeur artistique de ce deuxième opus, Daniel T. Dorrance, explique d'ailleurs que : "Avec Le Labyrinthe : La Terre brûlée, il s'agissait non pas de créer un monde nouveau mais de recréer les vestiges d'un monde ancien, dans lequel tentent de survivre ceux qui se trouvent sur cette Terre brûlée".

# Pour les costumes, l'enjeu était à peu près le même, à savoir, montrer des vêtements usés comme symbole de ce monde post-apocalyptique. Sanja Milkovic Hays raconte : "Dans cette Terre brûlée, personne ne crée de vêtements, tout le monde recycle. Donc tout doit apparaître à l'écran usé, sale et miséreux. Les Blocards, eux, doivent porter des vêtements légers pour résister à la chaleur étouffante du lieu. Une veste et un pantalon tout simples pour Thomas. Des habits un peu militaires pour Minho. Un long manteau un peu plus féminin pour Teresa... Quant aux costumes des Fondus, ils sont bien évidemment totalement déchirés pour évoquer au premier coup d'oeil un sentiment de clochardisation et de désespoir".

 
0 commentaire - Secrets de tournage : Le Labyrinthe : La Terre brûlée
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]